Les 24 candidats finalistes de la campagne «The Media Challengers» – une campagne internationale organisée par CGTN – ont été officiellement annoncés le 17 septembre. 

Après plusieurs tours de sélection, 24 jeunes du monde entier ont été choisis parmi des milliers de candidats exceptionnels provenant de plus de 130 pays et régions et se sont qualifiés pour la finale.

Les 24 candidats finalistes se sont réunis le 17 septembre dans le parc Shougang de Beijing et dans la salle de hockey sur glace du Centre national d’entraînement d’hiver pour se préparer à partir pour les villes de Xi’an, Wuhan, Shanghai ou Yunnan, poursuivant ainsi la phase finale de la compétition en participant à une émission de télé-réalité.

La campagne «The Media Challengers» a débuté le 8 avril 2021, avec pour objectif de rassembler des nouveaux professionnels talentueux des médias dans le monde entier et d’introduire de nouvelles idées dans la communication internationale en matière de convergence des médias.

Les activités de collecte de votes «J’aime» en ligne ont aussi pleinement démontré l’attrait des participants pour les fans à l’ère des nouveaux médias. Les 24 finalistes ont tous été choisis en fonction des scores comptabilisés à partir d’une combinaison de sélection professionnelle et de votes en ligne.

Pour passer à l’étape suivante, les candidats présélectionnés vont maintenant être mis à l’épreuve dans le cadre d’une «émission de télé-réalité» où ils devront relever une série de défis. CGTN diffusera le processus de sélection sous forme de film.

L’événement offre une plateforme aux jeunes journalistes en herbe pour qu’ils puissent montrer leurs talents et poursuivre leurs rêves, tout en leur permettant de représenter la voix de leur génération dans le monde. C’est également l’occasion pour les jeunes professionnels des médias de raconter des histoires de la Chine.

L’épidémie mondiale n’a pas encore complètement disparu. Compte tenu des besoins réels en matière de prévention et de contrôle de l’épidémie, les représentants des médias étrangers ne peuvent pas venir en Chine.

Toutefois, cela représente un nouveau défi, car la nouvelle génération de journalistes peut pleinement démontrer la puissance de la technologie. À l’ère des médias intégrés et du couplage de plusieurs écrans, le rythme de la mondialisation ne stagnera pas en raison des contraintes de temps et d’espace.

Les participants intègreront également le vivier mondial de talents de CGTN et obtiendront des possibilités d’emploi à temps plein ou à temps partiel au siège de CGTN à Beijing ou dans l’un des trois centres de production régionaux à Washington, Londres et Nairobi.

En démontrant le pouvoir des médias, ces jeunes espoirs ont la possibilité d’écrire un nouveau chapitre de dialogue entre les jeunes journalistes des quatre coins du monde.