Les habitants des Seychelles devraient bénéficier de plus d’échanges éducatifs avec la ville chinoise de Zhoushan après le nouvel accord signé entre la cité et la capitale des Seychelles, Victoria.

Le maire de Victoria, David Andre, et le secrétaire du Comité municipal de Zhoushan, Yu Donglai, ont signé un accord intitulé «Établissement de relations amicales entre les villes d’échange», permettant d’identifier les activités innovantes, destinées à renforcer les liens économiques, sociaux et culturels entre les 115 îles des Seychelles et la Chine.

«C’est le cinquième accord de jumelage signé avec la Chine. L’accord de jumelage entre Victoria et la ville de Zhoushan en Chine est fondamentalement ce que nous appelons un accord de ville sœur où il relie les gens plutôt que le gouvernement à un échange de plus haut niveau», a indiqué à la presse, le maire de Victoria, David Andre.

Cet accord a été signé avec Victoria, île principale de Mahé, tandis que les quatre autres ont été actés avec les villes de Haikou, Shanghai, Guangzhou et du Wuhan. Ces accords font partie d’un mouvement mondial appelé «Les Cités et Gouvernements Locaux Unis».

David André a souligné que «les Seychelles ont déjà bénéficié de tels accords avec un octroi de lumières de Noël, actuellement utilisé pour décorer la ville pendant la saison des fêtes». Ce dernier a mit en exergue l’intérêt des seychellois vis-à-vis du programme de formation avec ces villes jumelées, dans le but d’acquérir des expériences dans différents domaines.

Le secrétaire du Comité municipal de Zhoushan, Yu Donglai, a de son côté indiqué que «les collaborations seront étendues à l’agriculture et à la pêche après avoir tenu une réunion avec le ministère local concerné».

«Nous avons beaucoup parlé de la collaboration dans ces domaines et je pense que nous sommes tous impatients d’avoir plus de partenariat dans les domaines de la société et de l’économie. Cet accord entre les deux villes peut promouvoir ces collaborations et aussi la communication entre les habitants», a déclaré Yu Donglai.

Il s’agit également d’amener «les gens de différents pays à mieux se connaître afin d’avoir des échanges amicaux et cela peut être dans le domaine de la culture, du tourisme ou des affaires et qui aura un impact ainsi qu’une influence positive à travers le monde reliant les gens», a ajouté David André.