Près de 600 000 personnes meurent du surmenage chaque année, prenant la tête de ce palmarès, devançant le Japon.

Les jeunes sont les plus touchés par ce surmenage dans les secteurs des médias, de la publicité, des soins médicaux et de l’information et télécommunications. En cause, les heures supplémentaires, qui s’accumulent chaque jour.

En 2015, le site Zhaopin.com, spécialisé en ressources humaines, a souligné d’un de ces rapports, publiés en décembre 2016, que plus de la moitié des 13 400 cadres interrogés n’avaient pas assez de pauses pendant les heures de bureau. De plus, près de deux tiers d’entre eux travaillent plus de 5 heures supplémentaires par semaine.

« Le manque de protection juridique est un autre facteur qui ne favorise pas les conditions d’emploi dans un environnement sain », a indiqué CCTV.

D’autant plus que la loi du travail stipule que les salariés doivent travailler 8 heures par jour et 44 heures par semaine. Mais la quasi-totalité des entreprises emploient leur employés au-delà des heures légales.

Si les employés refusent les heures supplémentaires, ils peuvent être considérées comme des paresseux, n’ayant aucun esprit d’entreprise.

Pour répondre au problème, le géant du net, Sina.com.cn a conseillé à ces cadres de manger plus de fruits et légumes, d’éviter le café et la restauration rapide, de prendre un petit déjeuner le matin, de faire régulièrement de l’exercice et de prendre une douche.

Le site Zhaopin vient de publier un rapport, ce mois-ci, dans lequel il met en évidence la satisfaction des cadres, travaillant dans la capitale, malgré l’absence d’opportunité de promotion.