L’administration de Donald Trump vont déclarer que 89 entreprises chinoises ont des liens avec l’Armée Populaire de Libération de Chine, et va leur interdire d’acheter des technologies et produits américains.

Cliquez pour en savoir plus sur les relations entre la Chine et les Etats-Unis

D’après l’agence de presse britannique, Reuters, un projet de liste est en préparation. Cette liste, si elle est publiée, pourrait exacerber la guerre commerciale entre la Chine et les Etats-Unis, et nuire aux compagnies américaines vendant par exemple des pièces et composants pour l’aviation civile à la Chine.

Un porte-parole du département américain du Commerce, qui a rédigé la liste, n’a pas voulu répondre aux questions de Reuters. Aucun commentaire n’a été obtenu du ministère chinois des Affaires étrangères.

Parmi les entreprises chinoises listées figurent l’avionneur chinois Comac (Commercial Aircraft Corp of China), Avic (Aviation Corporation of China) et dix autres entités liées.

La liste s’intègre à un projet de règlementation identifiant des entreprises chinoises et russes que les Etats-Unis considèrent comme « à usage final militaire« . Cette désignation signifie que les fournisseurs américains doivent obtenir des licences pour vendre aux entreprises chinoises des produits disponibles dans le commerce.

D’après le document, les demandes pour de telles licences devraient le plus souvent être refusées. Récemment, Donald Trump a dévoilé un décret présidentiel interdisant les investissements américains dans les entreprises considérées comme détenues ou contrôlées par l’armée chinoise.