Des étudiants seychellois pourront se rendre en Chine pour étudier la médecine, depuis la signature d’un accord le 2 septembre entre l’hôpital des Seychelles et l’Association des hôpitaux du Guangdong.

Désormais, les Seychelles travailleront avec la Chine pour développer des programmes de formation, de recherche et d’échange dans le domaine médical, selon l’accord signé.

Le directeur général adjoint de l’Agence locale de soins et de santé des Seychelles, Danny Louange, a expliqué à l’agence de presse Seychelles News Agency, qu’ils examinent actuellement « la possibilité d’envoyer nos étudiants là-bas pour étudier la médecine et même pour leur spécialisation ».

Le DR. Louange a également indiqué que l’hôpital des Seychelles est à la recherche de spécialistes chinois, afin d’apporter leur soutien et leur expertise dans certains domaines, comme l’acupuncture et la physiothérapie.

Ce dernier souhaite que des spécialistes chinois viennent travailler et former des étudiants seychellois, « en tant que bénévoles, mais nous payons pour tous leurs frais quand ils arrivent dans le pays ».

Pour ce dernier, « les échanges que nous voulons avoir avec ces hôpitaux (de Guangdong, ndlr) sont sous différentes formes, telles que des cours de formation et des programmes de recherche », mit en place dans les établissements chinois anglophones.

De son côté, le président de l’Association des hôpitaux du Giangdong, le Dr Guohong Zeng, a indiqué que les domaines de coopération de cet accord sont « les soins infirmiers, les bourses, les études supérieures et les études cliniques … nous croyons que notre programme de formation sera bénéfique aux deux parties. »