L’économie chinoise devrait enregistrer une baisse de 9% au premier trimestre 2020 par rapport à la même période en 2019, selon les dernières prévisions de Goldman Sachs Group Inc.

Après le plongeon des ventes au détail, de la production industrielle et des données sur les investissements, les économistes de Goldman Sach ont déclaré que leur nouvelle prévision pour la croissance du PIB réel en 2020 était de 3%, contre 5,5% plus tôt. Les prévisions du premier trimestre précédent prévoyaient une croissance de 2,5%.

La croissance annuelle d’environ 6% sera «bien hors de portée», ont écrit les économistes Hui Shan, Andrew Tilton et Yu Song dans une note datée du 17 mars. «Bien qu’un soutien politique plus vigoureux puisse présenter un risque à la hausse, la reprise pourrait être encore retardée si la pandémie n’est pas maîtrisée à l’échelle mondiale au cours des prochains mois».

Face au contexte économique mondial, entre le ralentissement économique et le virus qui se propage en Europe et aux États-Unis, «la reprise de l’activité économique chinoise sera probablement limitée», selon le rapport.

La Chine dispose de nombreux outils politiques pour contrer l’impact de l’épidémie de coronavirus et atteindre l’objectif de construire une « société modérément prospère », selon des responsables de la Commission nationale de développement et de réforme.

Les données publiées le 16 mars montrent que la production industrielle a chuté de 13,5% en janvier et février par rapport à l’année précédente, les ventes au détail ont chuté de 20,5% et les investissements en immobilisations ont chuté de 24,5%.