La municipalité de Beijing a annoncé son intention cette année d’étendre sa couverture boisée de 230 000 mu (15 300 ha), dont 9 000 mu de coulées vertes en zones urbaines.

L’objectif est de faire passer la couverture boisée de la capitale à 43,5% et la surface d’espaces verts par habitant à 16,3 m².  La capital tient ainsi à continuer sa politique verte, débutée en 1985, avec la première Journée de plantation d’arbres.

Au cours du printemps 2018, plusieurs districts ont organisé des activités de plantation d’arbres à travers la ville. Plus de 250 résidents du district de Haidian ont planté plus de 1500 arbres et buissons dans des zones spécifiques. Pour la deuxième année consécutive, les résidents du district de Dongcheng ont organisé une «campagne d’adoption d’arbres», permettant ainsi l’adoption de plus de 460 spécimens.

Depuis le début de l’année, les autorités de la capitale ont organisé 32 campagnes d’adoption d’arbres communs, 27 d’arbres anciens et précieux, et 31 pour les adoptions d’espaces verts. Près de 700 000 arbres communs, 745 arbres anciens et 2,17 millions de mètres carrés d’espaces verts sont encore disponibles aux habitants pour planter des arbres.

La municipalité a également invité, via 22 campagnes, les personnes souhaitant participer à la gestion de la maintenance, comme l’arrosage, le désherbage et le nettoyage de plus de 16 000 mu d’espaces verts. Depuis le début du printemps, le les résidents ont planté 610 000 arbres et buissons, creusé 600 000 trous de plantation, pris soin de 6,02 millions d’arbres et distribué 90 9000 brochures de sensibilisation à la population.

Le bureau municipal de jardinage et d’écologisation de Beijing a indiqué que «la capitale avait choisi de planter des espèces arboricoles locales, durables et résilientes, garantissant la qualité et la longévité du reboisement».

Cette politique de plantation a été adoptée dans tout le pays, en février, 60 000 soldats ont planté des arbres pour lutter contre la pollution et la progression du désert de Gobi. L’objectif de l’Armée populaire de libération est de planter de nouvelles forêts sur une surface de 84.000 km², d’ici à la fin de l’année.

Le gouvernement souhaite ainsi augmenter la couverture forestière à 23% de la superficie totale de la Chine d’ici à 2020. Aujourd’hui, les massifs forestiers représentent 21% du territoire du pays, soit 208 millions d’hectares dont plus 33 millions ont été plantés ces cinq dernières années.

Les autorités de Beijing se sont engagées à porter la couverture boisée totale dans la région à 35% d’ici à 2020, pour limiter l’impact des émissions de fumées toxiques et du «smog».