Le gouvernement chinois a dénoncé ce 13 juin des «émeutes» au lendemain de manifestations à Hong Kong contre le projet de loi d’extradition, qui ont donné lieu à des affrontements avec les forces de l’ordre.

«Ce n’était pas une manifestation pacifique mais des émeutes organisées», a déclaré devant la presse le porte-parole de la diplomatie, Geng Shuang. Le gouvernement «condamne fermement» la violence et «soutient la réaction» des autorités de Hong Kong.

La police a tiré des balles en caoutchouc sur les manifestants qui bloquaient les grandes artères et tentaient de faire irruption au parlement local. Les violences ont fait 79 blessés, dont deux dans un état grave. «Aucune société civilisée et respectueuse des lois ne peut tolérer (…) les troubles à la paix et à la tranquillité», a ajouté Geng Shuang.

Les violences ont fait 79 blessés, dont deux dans un état grave. «Aucune société civilisée et respectueuse des lois ne peut tolérer (…) les troubles à la paix et à la tranquillité», a ajouté Geng Shuang.