Sélectionner une page

Amériques,MONDE

Beijing espère une fin de conflit avec les Etats-Unis

Les autorités chinoises espèrent que la rencontre entre les présidents chinois, Xi Jinping, et américain, Donald Trump, aboutira à la résolution du conflit dans lequel ils se trouvent depuis juillet. Les deux chefs d’État doivent se retrouver en marge du G20 qui se tiendra en Argentine, les 30 novembre et 1er décembre.

«Nous espérons trouver les moyens de résoudre les problèmes, en travaillant dans le respect mutuel, l’équilibre, l’honnêteté et pour notre bénéfice mutuel», a déclaré Wang Shouwen, vice-ministre du Commerce, lors d’une conférence de presse à Beijing.  Ce dernier a indiqué que des représentants des deux pays étaient en contacts étroits sur instruction de leurs dirigeants respectifs.

A lire aussiEntre mises en garde et différends sino-américains

L’administration américaine fait pression sur la Chine pour qu’elle ouvre davantage son marché, améliore la protection de la propriété intellectuelle dont bénéficie les entreprises américaines, réduise les aides publiques à l’industrie et diminue le déficit commercial entre les Etats-Unis et la Chine, qui a atteint 375 milliards de dollars (329 milliards d’euros).

A lire aussi :  Baisse de l’excédent commercial de la Chine avec les Etats-Unis 

Pour maintenir cette pression sur Beijing, Washington prévoit officiellement de porter dès le 1er janvier à 25% les droits de douane sur près de 200 milliards de dollars (172 mds €) de produits chinois importés aux Etats-Unis. Donald Trump a également menacé de taxer l’ensemble des importations en provenance de Chine, soit environ 267 milliards de dollars supplémentaires (230 mds €), si Beijing ne se plie pas à ces exigences.

Cependant, en septembre, le président américain Donald Trump avait estimé pour la première fois que des taxes douanières supplémentaires sur les marchandises chinoises ne seraient peut-être pas nécessaires. « La Chine veut conclure un accord. Ils ont envoyé une liste de ce qu’ils sont disposés à faire » pour parvenir à un compromis, a-t-il révélé.

« Pour moi, ce n’est pas encore acceptable », a-t-il assuré. Deux mois plus tard, le président américain a assuré être «tout à fait prêt» pour cette rencontre avec Xi Jinping, réaffirmant qu’un accord était possible.

Depuis juillet, Washington a imposé des droits de douane punitifs aux importations de Chine d’une valeur de 250 milliards de dollars (215 mds €) par an. La mesure a entraîné des représailles de la part du gouvernement chinois sur 110 milliards de dollars (94,6 mds €) de biens des États-Unis.

Les États-Unis viennent d’accuser la Chine de pratiques déloyales, alors que la Chine ne cesse de dénoncer «l’unilatéralisme», le «protectionnisme» et «l’hégémonie économique» des Etats-Unis.

La Chine n’accepte pas d’être accusée de partenaire déloyal

Chine vs Etats-Unis

Deux puissances économiques mondiales au coude à coude

Chine-Afrique

Les relations sino-africaines prennent un nouveau tournant

Mers de Chine

Dossier explosif entre la Chine et ses voisins asiatiques

Coin des Idées




La Chine impériale

Le MAG de la Chine

Vie de famille, LGBTQ, Sexualité, Egalité, Bien être, Chine insolite

Nos partenaires

Africa Wire