Le ministère chinois du Commerce a indiqué «ne pas pouvoir accepter» d’être encore accusée de pratiques commerciales déloyales par les États-Unis.

Le 20 novembre, le représentant américain au Commerce, Robert Lighthizer a estimé que la Chine n’avait pas remédié aux pratiques «injustes, déraisonnables et entraînant des distorsions de marché».

Dans la mise à jour d’un rapport publié en mars, il est fait état d’activités de piratage visant des secteurs de pointe, la Chine a «visiblement pris de nouvelles mesures déraisonnables lors des derniers mois».

Le ministère chinois du Commerce a dénoncé les conclusions de ce document lors d’un point presse régulier. «Les États-Unis ont procédé à une soi-disant mise à jour du rapport, proférant de nouvelles accusations injustifiées contre la Chine, totalement sans fondement et faisant fi des faits. La Chine ne peut accepter cela», a indiqué l’un des porte-paroles du ministère, Gao Feng.

«Nous espérons que les États-Unis vont cesser ces propos et actions qui nuisent aux liens commerciaux et à l’économie bilatérale et vont adopter une attitude constructive pour permettre aux relations de revenir sur la bonne voie», a ajouté ce dernier.

A lire aussi

La Chine un partenaire commercial « déloyal » pour Washington