D’après certains médias, le projet de « bus enjambeur » ou « chevauchant », également appelé TEB (Transit Elevated Bus) serait une escroquerie, en dépit du test réalisé récemment, le bus serait trop haut pour passer sous les ponts et trop bas pour que certains véhicules puissent passer en dessous.

Les critiques n’arrêtent pas. Certains ont pointé du doigt l’absence de plan d’adaptation des voiries, ou encore de système d’avertissement pour prévenir les automobilistes d’un éventuel changement de voie …

Présenté en 2010, le « bus chevauchant » a été racheté en 2015 par Bai Zhiming, homme d’affaires, critiqué pour ses investissements dans le domaine des transports en commun.

Il semblerait que le projet n’est rien d’autre qu’un coup publicitaire, visant à attirer les investisseurs. En effet, l’arnaque s’élèverait à 23 millions d’euros, et concernerait près de 200 investisseurs.

Ces derniers ont investit via des plateformes en ligne sur lesquelles ils peuvent financer des innovations prometteuses. Bai Zhiming a réussi, grâce à ce type de plateforme, à lever autant de fonds, promettant un rendement de 12%.

Les investisseurs se manifestent pour réclamer le remboursement des capitaux. Floués, trompés, les investisseurs être remboursés en totalité.

bus chevauchantDans un article, le China Internet Information Center a tenté de rassurer l’opinion public, en indiquant que le projet était toujours en cours, et travaillerait avec le gouvernement du Hebei.

Transit Elevated Bus Technology Co. Ltd a signé un accord de coopération avec le gouvernement local, qui gère l’investissement et la construction du projet. La piste d’essai utilisé pour tester le bus ne sera pas démantelé, a assuré la compagnie. De plus, la ligne de fonctionnement de 120 km dans la ville de Qinhuangdaosera conservé, et est encore présent dans le plan de développement du bus.

En plus des projets avec les villes de Qinghuangdao et de Zhoukou, la société a également signé un nouvel accord avec Zhangjiakou, autre ville du Hebei.

Song Youzhou, l’inventeur du projet, a déclaré que le projet ne sera pas abandonné pour le moment. Mais si il n’abouti pas, ce dernier envisage de créer un musée afin de montrer au monde un prototype ambitieux de transport en commun.

D’après le Global Times, le TEB présenté ne possède aucune technologie de pointe. Des médias chinois estiment que le projet a été approuvé par le gouvernement local comme un projet touristique et non comme projet de transport.

Les experts ont également suggéré qu’il y avait un réel danger, car le bus pourrait basculer à cause de son poids et de son centre de gravité trop élevé. Ces ont ajouté que les véhicules ne pourraient pas s’adapter sous le bus, d’une hauteur de 2 mètres.