Le gouvernement nigérian a finalisé ses plans visant à obtenir un prêt de 6,1 milliards de dollars auprès de la China Exim Bank, et a accordé à la CCECC un contrat de 1,79 milliard de dollars pour la construction de la 2ème phase du chemin de fer.

Le ministre des transports, Rotimi Amaechi a annoncé la finalisation des plans visant à obtenir un prêt de 6,1 milliards de dollars (5,7 milliards d’euros) auprès de la China Exim Bank pour mener à terme plusieurs projets ferroviaires, prenant fin d’ici 2019.

Le gouvernement nigérian a accordé à la société China Civil Engineering Construction Corp (CCECC) un contrat de 1,79 milliard de dollars (1,7 mds €) portant sur la construction de la 2nde phase du chemin de fer reliant le centre de Lagos à plusieurs de ses banlieues, a annoncé le ministre du Territoire de la capitale fédérale, Muhammad Bello.

Ce dernier a indiqué que les travaux de construction devraient s’étaler sur trois ans, et seront financés par la Banque chinoise d’import-export (Exim Bank of China). CCECC a déjà réalisé la première phase du projet baptisé Abuja Light Rail.

Les entreprises chinoises ont remporté ces dernières années la quasi-totalité des contrats relatifs à la construction d’infrastructures routières et ferroviaires au Nigeria, grâce notamment à l’accompagnement financier des banques de l’empire du Milieu, et plus particulièrement de l’Exim Bank of China.

Le Nigéria aura bénéficié de 13 milliards de dollars de la Chine