Sélectionner une page

Environnement,TERRE

La Chine, figure de proue de la lutte contre le changement climatique ?

La Chine devrait maintenir ses engagements climatiques, quelque soit la politique environnementale du prochain président républicain, Donald Trump, d’après, Chen Zhihua et Gu Zihua, membres de la délégation chinoise présente à Marrakech (Maroc).

Les deux hommes participent à la COP22, visant à concrétiser les engagements pris par la communauté internationale à Paris pour lutter contre le réchauffement planétaire. A l’heure actuelle, quelque 192 Etats ont signé l’accord de Paris, dont 100 l’ont déjà ratifié, dont la Chine.

Pour cela, le gouvernement a lancé une série de mesures visant à sortir de sa dépendance aux énergies fossiles, réduire les émissions de gaz à effet de serre et à développer une économie verte.

China Pollution TourismLes objectifs du gouvernement de Xi Jinping ne changent pas, ont assuré Chen Zhihua et Gu Zihua, qui ont ajouté que le pays sera présent lors des grands rendez-vous, accordera son soutien aux initiatives, notamment en Afrique. Beijing souhaite « travailler de pair avec les autres parties dans cette lutte contre le réchauffement climatique », a ajouté l’agence Econfin.

Cependant, les autorités espèrent que les Etats-Unis ne se retireront pas de l’Accord de Paris, acté en décembre 2015 lors du Sommet international sur le climat (COP21). Les deux plus grands émetteurs de gaz à effet de serre au monde avaient signé un partenariat historique, poussant près de 200 pays à soutenir le pacte lors de la COP21 de décembre 2015.

Quelque soit l’engagement de Donald Trump, Chen Zhihua et Gu Zihua ont assuré le maintien de la collaboration des autorités avec son principal partenaire économique et climatique. Un engagement qui pourrait être remit en question, car Donald Trump n’a jamais mâché ses mots. Pour ce dernier, le changement climatique est un « concept inventé par les Chinois pour empêcher l’industrie américaine d’être compétitive« , a cité Libération, en novembre 2012.

Maintenant à savoir, si la Chine va prendre le leadership des différentes actions contre le réchauffement climatique, Beijing a annoncé vouloir reprendre le flambeau des Etats-Unis en prenant « des mesures proactives contre le changement climatique améliorera l’image internationale de la Chine« , a indiqué Zou Ji, directeur adjoint du Centre National de la Stratégie pour le Changement Climatique et principal négociateur pour les discussions climatiques chinoises.

Ce dernier a indiqué que si Donald Trump abandonnait ses efforts pour mettre en oeuvre l’accord de Paris, « l’influence et la voix de la Chine seraient susceptibles d’augmenter dans la gouvernance climatique mondiale, ce qui s’étendra ensuite sur d’autres sujets de gouvernance mondiale et augmentera la puissance et le leadership de la Chine ».

Certains des pays les plus fragiles craignent qu’une sortie des Etats-Unis de l’accord, entraînerait le départ de certaines économies émergentes, comme l’Inde, qui financent certains fonds d’aide.

Toutefois, Andrew Light, ancien conseiller de l’ancien Envoyé Spécial des Etats-Unis sur le Changement Climatique, Todd Stern, a assuré que Beijing devrait « continuer à travailler dans l’esprit avec lequel nous avons travaillé ensemble avant et pendant Paris« .

Recevez la Newsletter

Coronavirus (2019-nCoV)

Suivez-moi sur Twitter

Confrontation Chine – Etats-Unis

Coopération Chine – Afrique

Essentiel de l’actu

Votre avis nous intéresse!

Mers de Chine

Dossier explosif entre la Chine et ses voisins asiatiques

Dossier d’Histoire




Africa Wire

%d blogueurs aiment cette page :