La Chine est l’objet de tant de fantasmes économiques et culturels qu’une salutaire mise au point s’imposait.

S’appuyant sur une documentation solide, peu présentée par les médias occidentaux, Serge Berthier examine ces questions qui inondent les plateaux télévisés : la Chine ment-elle ? Veut-elle imposer son mode de vie ? Oppresse-t-elle sa population ?

Les réponses ne sont pas celles que nous attendons, elles peuvent étonner, voire déranger, selon le communiqué de presse de la Maison des éditions du Pantheon. Et c’est bien l’un des objectifs assumés de cet ouvrage qui vise à rétablir quelques vérités.

Oui, présenter la Chine comme le «méchant», c’est relayer une fiction utile imaginée par des adversaires ou des concurrents de l’empire du Milieu. C’est aussi participer à un racisme étatique dirigé contre un pays que nous méconnaissons grandement.

Découvrir la Chine, rencontrer les Chinois. C’est l’invitation que nous fait Serge Berthier dans cet essai géopolitique, où les idées préconçues des Occidentaux sur ce peuple sont désamorcées, a écrit la Maison des éditions du Pantheon.

Extrait proposé par la Maison d’édition

« La peur et l’inconnu vont de pair. Ce qu’on ne connaît pas nous inquiète. Ce que le monde nous réserve aussi. Nous sommes tous conservateurs par nature. La peur de l’autre est sans cesse présente dans tous les discours politiques car nos démocraties ne fonctionnent que sur ces deux boutons. On se fait élire parce qu’on fait moins peur que l’autre. Comment alors résister à la tentation perverse de fausser le tableau et de tromper le badaud ?
Comme il n’y a pas plus éloigné de nous que la culture et l’histoire du peuple chinois, comment s’étonner alors de voir ce grand pays, ce grand peuple être sans cesse présenté comme un danger ?
Ne serait-ce pas nos propres fantasmes que nous projetons ? »