Sélectionner une page

SCI/TECH

Huawei conteste avoir reçu une aide du gouvernement chinois

La société Huawei Technologies a réfuté le 26 décembre les affirmations du Wall Street Journal (WSJ) selon lesquelles la société avait reçu «des dizaines de milliards de dollars d’aide financière du gouvernement chinois».

«Comme d’autres sociétés de technologie qui opèrent en Chine, y compris celles de l’étranger, Huawei reçoit un certain soutien politique du gouvernement chinois», a déclaré l’entreprise dans un communiqué publié sur les réseaux sociaux.

«Mais nous n’avons jamais reçu de traitement supplémentaire ou spécial». Selon l’article du quotidien américain, Huawei aurait reçu 75 milliards de dollars (60 mds€) en allègements fiscaux, en financements et en ressources bon marché du gouvernement chinois.

Huawei a dénoncé la désinformation et la logique chaotique du WSJ, ajoutant qu’il ignore l’engagement de l’entreprise dans la recherche et le développement au cours des 30 dernières années et le travail « acharné » des 190 000 employés de Huawei.

Selon les chiffres fourni par Huawei, environ 45% des effectifs de l’entreprise travaillent dans la recherche et le développement. En 2018, les dépenses de Huawei dans ce domaine ont atteint 15 milliards de dollars (13,5 mds€), représentant 14% de ses revenus.

De plus, la société a régulièrement investi 10 à 15% de son chiffre d’affaires dans la recherche et le développement chaque année au cours des 30 dernières années.

Par ailleurs, selon Huawei, les subventions liées à la recherche et au développement qu’elle a reçues du gouvernement chinois au cours des 10 dernières années représentaient moins de 0,3% de ses revenus.

De son côté, le think tank Center for American Progress a publié un rapport en 2018 montrant que le gouvernement américain avait dépensé 140 milliards de dollars (126 mds€)en recherche et développement, dont les trois quarts allaient aux universités et à l’industrie privée. La plupart des financements publics vont aux petites entreprises, les grandes entreprises technologiques finançant leur propre recherche et développement.

« De nombreuses entreprises occidentales bénéficient d’un soutien financier sous la forme d’allègements fiscaux accordés par le gouvernement », a noté le géant technologique. D’ailleurs, Amazon est l’une des sociétés les plus importantes au monde, avec une valeur estimée à près de 800 milliards (720 mds €). Mais, « sa facture fiscale fédérale américaine de 2019 sera nulle, et cela pour la deuxième année consécutive ».

Citant l’entreprise britannique, Fair Tax Mark, le groupe de réflexion a estimé qu’au cours de la dernière décennie, six des plus grandes entreprises de la Silicon Valley ont bénéficié d’un soi-disant «écart fiscal» d’environ 100 milliards de dollars (90 mds€).

En novembre, l’Union européenne a annoncé la création d’un fonds de 3,5 milliards d’euros pour investir dans les start-ups technologiques. Le fonds pourrait s’accroître lors de son lancement en 2021.

Recevez la Newsletter

Coronavirus (2019-nCoV)

Suivez-moi sur Twitter

Confrontation Chine – Etats-Unis

Coopération Chine – Afrique

Essentiel de l’actu

Votre avis nous intéresse!

Souveraineté en Mers de Chine

Dossier d’Histoire




Africa Wire

%d blogueurs aiment cette page :