« Le groupe 16+1 est devenu un mécanisme de coopération interrégionale dynamique, ouvrant une nouvelle voie pour la coopération entre la Chine et l’Europe », a déclaré le Premier ministre Li Keqiang, à la presse après le Sommet Chine-PEC qui s’est tenu en Croatie.

Lors de cette réunion, dont le thème est « Construire de nouveaux ponts à travers l’ouverture, l’innovation et le partenariat », la future coopération entre la Chine et les pays de l’Europe centrale et orientale a été définit.

L’objectif aura été de la rendre « pratique » pour toutes les parties. Plusieurs accords de coopération ont été signé et la Chine a annoncé son intention de prendre part à une série d’activités dont un forum économique et commercial.

A l’occasion de ce sommet et conformément à une décision prise lors de la réunion, la Grèce a été admise comme membre à part entière du mécanisme de coopération Chine-PECO. Le Sommet 16+.1 devient ainsi le Sommet 17+1.

Li Keqiang a noté que son pays espérait travailler étroitement avec les PECO, afin de faire de ce sommet « une plateforme importante de mise en synergie de l’Initiative la Ceinture et la Route (ICR) et de la stratégie de l’Union européenne pour la connectivité entre l’Europe et l’Asie« .

Depuis le lancement du mécanisme de coopération Chine-PECO en 2012, le volume des échanges commerciaux entre les deux parties avait augmenté de plus de 50%.

Au cours des sept dernières années, les investissements chinois dans les PECO ont grimpé de 300% et le nombre de touristes chinois a progressé en flèche de 600%, a noté l’ambassadeur.