Une bagarre au couteau a dégénéré, le 3 novembre, à Hong Kong. Un assaillant s’en est pris à Andrew Chiu, activiste pro-démocratie, avant de faire six autres blessés avec une arme blanche.

Une attaque au couteau a ainsi fait cinq blessés, dont un activiste pro-démocratie qui a eu l’oreille coupée, à l’issue d’une nouvelle journée d’incidents entre manifestants et forces de l’ordre.

La bagarre a éclaté devant un centre commercial à Tai Koo Shing, un quartier de la classe moyenne, où des manifestants pro-démocratie s’étaient rassemblés une partie de la journée. Selon des témoins cités par la presse hongkongaise, l’auteur de l’attaque était un homme parlant mandarin et criant des slogans pro-Pékin.

Des images télévisées ont montré Andrew Chiu, figure de la contestation pro-démocratie, avec une oreille presque entièrement sectionnée. Un deuxième homme inconscient gisait dans une mare de sang, tandis que des passants tentaient de soigner ses blessures.

L’assaillant présumé a été pris à partie et violemment frappé par la foule, selon la chaîne RTHK. L’homme criait «reprenez Hongkong et Taïwan», a témoigné l’avocat pro-démocratie James To. Ce dernier s’est exprim » lors d’un presse devant l’hôpital où a été transféré Andrew Chiu.

Cinq personnes au total, quatre hommes et une femme, ont été blessées, a appris l’AFP de sources hospitalière et policière, dont deux sont dans un état grave. Trois personnes ont par ailleurs été arrêtées, a indiqué la police à l’Agence France Presse, sans préciser si l’auteur de l’attaque en faisait partie.