L’équipementier automobile chinois Citic Dicastal et le gouvernement marocain ont signé une convention de poartenariat sur l’implantation de deux usines au Maroc, pour un investissement de 350 millions d’euros.

Le groupe Citic Dicastal dispose de 30 usines en Europe, en Amérique du Nord et en Chine. Il fournit les principaux constructeurs automobiles tels que Renault-Nissan, PSA, General Motors, Ford, Toyota, Volkswagen et BMW.

La convention précise que le groupe spécialisé dans la production de jantes en aluminium devra s’installer, dans un premier temps, dans la zone franche de Kenitra à 50 km au nord de Rabat. Cette usine devrait entrer en production fin 2019. Par la suite, Citic Dicastal intensifiera sa présence, avec l’installation d’une deuxième usine dans la cité industrielle de Tanger Tech.

Selon le autorités marocaines, les deux usines devraient employer plus de 1200 personnes. A l’occasion d’un point presse, le ministre marocain de l’Industrie, Moulay Hafid Elalamy, a indiqué : «un pionnier mondial de production de jantes en aluminium vient nourrir l’écosystème PowerTrain et introduit au Maroc une activité à haute valeur ajoutée».

Ce dernier a précisé que «la mise en œuvre de ce projet stratégique signé devant sa Majesté le Roi Mohamed VI, (…), reflète la forte volonté du Royaume du Maroc et de la République populaire de Chine de renforcer leur relation bilatérale, rehaussée suite à la visite de Sa Majesté le Roi en Chine, en mai 2016».

De son côté, le Vice-président de Citic Group Corporation et Chairman de Citic Dicastal, Xu Zuo s’est réjoui «de voir que notre projet au Maroc a pu aboutir grâce aux efforts des deux pays. A travers ce projet, Dicastal élargira sa couverture mondiale et contribuera au développement industriel du Maroc et aux échanges économiques sino-marocains».