Colère de la Chine suite à la visite de sénateurs américains à Taiwan

par | Juin 8, 2021 | Chine-Etats-Unis, TAIWAN

La Chine a exhorté Washington à « s’abstenir d’envoyer de mauvais signaux aux sécessionnistes ».

Wang Wenbin, porte parole de la diplomatie chinoise

La Chine a adressé une vive protestation aux États-Unis, le 7 juin, concernant la visite de trois sénateurs américains à Taïwan.

En effet, la dirigeante Tsai Ing-wen et le ministre des Affaires étrangères Joseph Wu se sont entretenus le 6 juin sur la base de Songshan, à Taipei, avec les sénateurs américains Tammy Duckworth, Chris Coons et Dan Sullivan.

Les sénateurs, deux démocrates et un républicain, sont arrivés en début de matinée le 6 juin à la base aérienne de Songshan, à Taipei, à bord d’un cargo de l’armée de l’Air américaine.

Ils ont été accueillis à leur descente d’avion par le ministre des Affaires étrangères Joseph Wu et le directeur du bureau de Taipei de l’Institut américain à Taiwan, Brent Christensen.

 «Nous demandons instamment aux États-Unis de cesser tout échange officiel avec Taïwan et de s’abstenir d’envoyer de mauvais signaux aux sécessionnistes pour éviter de nuire aux liens sino-américains et à la stabilité entre les deux rives du détroit», a déclaré Wang Wenbin, porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, lors d’une conférence de presse tenue à Beijing.

Les sénateurs américains Tammy Duckworth, Dan Sullivan et Christopher Coons ont passé environ trois heures à Taïwan, le 6 juin, où ils ont rencontré des représentants gouvernementaux.

«La visite des sénateurs américains sur l’île de Taiwan en C-17 a gravement violé le principe de la Chine unique. La Chine s’y oppose fermement et a fait des démarches solennelles auprès des États-Unis en ce sens», a déclaré Wang Wenbin, selon le quotidien chinois Global Times.

Wang Wenbin, le porte-parole, a indiqué que la visite avait «violé gravement les trois communiqués conjoints entre la Chine et les Etats-Unis, que ces derniers avaient déclaré vouloir respecter».

Ce dernier a exhorté les Etats-Unis à «à traiter la question de Taiwan avec précaution et de cesser d’envoyer tout signal erroné aux forces de « l’indépendance de Taiwan » afin d’éviter de causer tout autre dommage sérieux aux relations entre la Chine et les Etats-Unis, à la paix et à la stabilité à travers le détroit de Taiwan ».

Les relations entre les États-Unis et Taiwan, les questions de sécurité régionale et la crise de la Covid-19 à Taiwan ont été abordées lors de ces entretiens. Les sénateurs ont annoncé que Washington « fera don de 750 000 doses de vaccin contre la Covid-19 à Taïwan dans le cadre du plan américain de partage international des vaccins ».

«Merci aux États-Unis de soutenir Taïwan en ces temps difficiles. Votre don de vaccins contribuera grandement à la santé du peuple taïwanais et constitue un autre témoignage de la solidité de nos liens bilatéraux», a déclaré sur Twitter Tsai Ing-wen, présidente de Taïwan, après avoir rencontré les responsables américains.

Or la Chine considère Taïwan comme une « province sécessionniste », alors que Taiwan insiste sur son indépendance depuis 1949 et entretient actuellement des relations diplomatiques indépendantes avec au moins 16 nations.

Les États-Unis ont officiellement reconnu la Chine en 1979 et ont finalement transféré leurs relations diplomatiques de Taipei à Beijing, reconnaissant ainsi la politique de la Chine unique et intégrant Taïwan comme faisant partie de la Chine continentale.

Vous souhaitez en savoir plus, recherchez votre article

%d blogueurs aiment cette page :