« Un conflit pourrait éclater à tout moment » en Corée du Nord, a averti le ministre des affaires étrangères, Wang Yi, après de nouvelles menaces de Donald Trump envers Pyongyang.

Le président américain Donald Trump a de nouveau prévenu que les Etats-Unis allaient s’occuper du « problème » nord-coréen, au moment où des informations faisaient état d’un nouveau test de missile par Pyongyang.

« La Corée du Nord est un problème » qui « sera traité », a affirmé Donald Trump. « Le dialogue est la seule issue », a assuré de son côté le ministre chinois lors d’un point de presse en présence de son homologue français Jean-Marc Ayrault.

Quiconque provoquerait un conflit dans la péninsule coréenne « devra assumer une responsabilité historique et en payer le prix », a réitéré Wang Yi. Pour ce dernier, « le vainqueur ne sera pas celui qui tient les propos les plus durs ou qui montre le plus ses muscles. Si une guerre a lieu, le résultat sera une situation dont personne ne sortira vainqueur ».

 « On a le sentiment qu’un conflit pourrait éclater à tout moment. Je pense que toutes les parties concernées doivent être hautement vigilantes vis-à-vis de cette situation », a-t-il plaidé.

La Corée du Nord organise parfois des tirs de missile balistique lors de l’anniversaire de la naissance de Kim Il-Sung, premier dirigeant du pays. Cette année marque le 150ème anniversaire de ce dernier, ce qui pourrait être l’occasion pour le petit fils Kim Jong-un de procéder à un nouveau tir ou même à son 6ème test nucléaire.

Face à cette éventualité, « les options militaires sont déjà en train d’être étudiées« , a indiqué un conseiller en politique étrangère de la Maison Blanche. Cette source anonyme a indiqué à l’Agence France Presse, que « la question n’est pas de savoir si (cela va arriver) mais juste de savoir quand ».

Donald Trump a déjà envoyé samedi 8 avril vers la péninsule coréenne le porte-avions Carl Vinson, escorté par trois navires lance-missiles, ajoutant quelques jours plus tard l’envoi d’une « armada » comprenant des sous-marins.