Certaines marques et organisations internationales doivent cesser d’exclure de manière inappropriée le coton produit dans la région autonome ouïghour du Xinjiang et les produits connexes de leurs chaînes d’approvisionnement, a déclaré le Conseil national du textile et de l’habillement de Chine (CNTAC).

Le CNTAC a déclaré dans un communiqué qu’il « s’opposait à toute initiative visant à stigmatiser le coton du Xinjiang, dont la qualité a été reconnue dans le monde entier », exhortant « ces marques et organisations à respecter la position solennelle des entreprises et des consommateurs chinois et à corriger immédiatement leurs actions erronées ».

La Chine possède l’industrie du textile et de l’habillement et le marché de consommation les plus grands et les plus complets au monde, et elle est ouverte au monde, a indiqué le communiqué, ajoutant que le CNTAC soutient le fonctionnement normal des entreprises transnationales et leurs efforts pour établir des chaînes industrielles et d’approvisionnement en Chine.

Le CNTAC continuera à soutenir la production de coton du Xinjiang, et à faciliter le développement de l’industrie du textile et de l’habillement du Xinjiang, selon le communiqué.

De son côté, l’Association chinoise du coton a déclaré que « la suppression de l’industrie chinoise du coton nuirait aux producteurs de coton et aux travailleurs du textile, ainsi qu’aux chaînes d’approvisionnement et industrielles mondiales de l’industrie du textile et de l’habillement ».

L’association a déclaré que « la suppression brutale par l’Occident ne nuirait pas seulement à des millions de producteurs de coton et de travailleurs du textile au Xinjiang, mais aussi aux intérêts des consommateurs, des détaillants, des distributeurs et des importateurs de textiles et de vêtements dans tous les pays ».

« Cela nuirait, par conséquent, à la stabilité et à la prospérité des chaînes d’approvisionnement et industrielles mondiales de l’industrie du textile et de l’habillement », a déclaré l’association.

Le Xinjiang est la plus grande région productrice de coton de Chine. Sa production annuelle s’élève à cinq millions de tonnes, soit plus de 80% de la production nationale. Le coton est une source de revenus pour les agriculteurs du Xinjiang, qui contribue à plus de 80% du revenu agricole de la région autonome de Chine. Plus de 50% des agriculteurs du Xinjiang cultivent du coton, tandis que l’industrie textile a créé près de 600.000 emplois locaux, selon l’association.

Pour l’Association des consommateurs de Chine, « ces entreprises, qui opèrent en Chine, devraient se conformer strictement aux lois chinoises et assumer la responsabilité de protéger les droits et les intérêts des consommateurs ». « Nous nous opposons à ce que ces entreprises vendent des produits en Chine et récoltent des bénéfices, tout en portant atteinte à la fierté nationale et à la dignité humaine des consommateurs chinois », selon le communiqué.

« Ces entreprises et organisations internationales du commerce devraient immédiatement mettre fin à leurs mensonges, leurs politiques discriminatoires et leurs actions qui portent atteinte aux droits et intérêts légitimes des consommateurs », a assuré l’association dans son communiqué de presse.

« Les pratiques commerciales malhonnêtes, injustes et contraires à l’éthique doivent être immédiatement rectifiées », a ajouté le communiqué, exhortant ces entreprises à assumer sérieusement leurs responsabilités juridiques et sociales et à faire preuve de respect pour les consommateurs chinois par des actions concrètes.