Croissance des demandes de brevets à l’étranger par la Chine

par | Avr 28, 2021 | Non classé

La Chine est en train de devenir un contributeur mondial majeur en termes de brevets, alors que les entreprises chinoises  font d’énormes progrès dans le renforcement de la recherche et développement (R&D) ainsi que dans le renforcement de la protection de la propriété intellectuelle.

Organisation mondiale de la propriété intellectuelle

La Chine a conservé sa 14ème place dans l’indice mondial de l’innovation 2020, publié par l’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle. La Chine s’est aussi classée en tête des économies à revenu intermédiaire au niveau mondial.

Parallèlement, la Chine devrait déployer davantage d’efforts pour promouvoir le passage d’une recherche de la quantité à l’amélioration de la qualité du travail de propriété intellectuelle au cours de la période du 14ème Plan quinquennal (2021-2025).

Mark Snyder, vice-président senior et avocat général adjoint du géant américain des puces Qualcomm, a expliqué que la Chine avait réalisé des progrès remarquables dans le renforcement de la protection des droits de propriété intellectuelle.

D’ailleurs, ces dernières années, l’Administration nationale chinoise de la propriété intellectuelle a examiné tous les ans plus d’un million de demandes de brevet d’invention et en a accordé plus de 500 000, soit le nombre le plus élevé au monde, selon Mark Snyder.

Ce dernier a indiqué que la quantité considérable de dépôts de propriété intellectuelle et des affaires traitées par l’administration et les tribunaux de propriété intellectuelle en Chine était «une preuve concrète de la confiance de la société dans l’efficacité de ces politiques et de ces mesures de réforme».

Interrogé par l’agence de presse, Xinhua, Mark Snyder a expliqué que «ces réalisations sont également la preuve d’une accumulation sans précédent de connaissances et d’expériences spécialisées en propriété intellectuelle».

La Chine est désormais le leader mondial en termes de nombre de demandes internationales de brevet dans le cadre du système du Traité de coopération en matière de brevets (PCT, pour Patent Cooperation Treaty), a-t-il souligné.

Lire aussiLa Chine est en tête des dépôts de brevets

En 2020, la Chine était le plus gros utilisateur du système, avec près de 69 000 demandes. En déposant une demande internationale de brevet dans le cadre du PCT, les entreprises chinoises peuvent demander la protection de leurs inventions dans un grand nombre de pays.

Trois entreprises chinoises sont sur la liste des 10 principaux déposants de brevets dans le cadre du PCT en 2020 : Huawei est arrivé en première place, tandis que le fabricant d’écrans chinois BOE Technology et le fabricant de smartphones Oppo se sont classés respectivement aux septième et huitième places.

Pour Jason Ding, chef du département des droits de propriété intellectuelle de Huawei, la société est devenue l’un des plus grands détenteurs de brevets au monde grâce à des investissements dans l’innovation. À la fin de 2020, Huawei détenait plus de 100 000 brevets actifs dans le monde.

Ainsi, Huawei a été le plus grand contributeur technique aux brevets essentiels aux normes mondiales 5G. Cet exploit est intervenu après que Huawei a dépensé environ 90 milliards de dollars en R&D de 2010 à 2019, a précisé Jason Ding.

Huawei n’est pas la seule entreprise chinoise à se démarquer. ZTE et Oppo ont également progressé dans le dépôt des brevets 5G, alors qu’ils ont commencé à attacher plus d’importance à la protection des droits de propriété intellectuelle et ont augmenté leurs ressources pour poursuivre une croissance axée sur l’innovation.

Selon le dernier rapport de la société allemande d’analyse de brevets IPlytics, publié le 1er février, Huawei représentait 15,39% des familles de brevets 5G mondiales ou des collections de demandes de brevet couvrant le même contenu technique ou un contenu technique similaire, soit le taux le plus élevé au monde.

Le fabricant chinois d’équipements de télécommunications ZTE s’est classé troisième, avec 9,81%, et Oppo neuvième avec 3,47%. Pour Feng Ying, directeur principal de la propriété intellectuelle chez Oppo, la société investirait davantage de ressources dans la R&D grâce à l’innovation.

Selon les médias chinois, ces progrès interviennent dans un contexte général d’innovation croissante en Chine. Les données officielles montrent que le nombre de brevets d’invention avait atteint 15,8 pour 10 000 habitants dans la partie continentale de la Chine à la fin de 2020, dépassant l’objectif fixé pour la période du 13e Plan quinquennal (2016-2020).

Shen Changyu, chef de l’Administration nationale chinoise de la propriété intellectuelle, a indiqué que la Chine va améliorer davantage ses politiques de financement et de récompense sur les brevets ainsi que protéger et encourager les brevets de grande valeur au cours de la période du 14e Plan quinquennal.

Vous souhaitez en savoir plus, recherchez votre article

%d blogueurs aiment cette page :