Li Guoqing, co-fondateur de la plateforme de commerce électronique Dangdang.com, a publié une vidéo dans laquelle il propose de donner des points supplémentaires à l’examen d’entrée du gaokao aux enfants des membres du personnel médical qui combattent le COVID-19.

Cette proposition a suscité de vifs débats sur les plateformes sociales chinoises. Pour Li Guoqing, « l’équité devrait être garantie car les ressources éducatives en Chine sont rares ». Il a expliqué que « les membres du personnel médical sont comme des soldats », et qu’il était vraiment ému par les contributions des médecins.

Mais ce dernier soutient que le gaokao devrait permettre aux enfants de rester sur la même ligne de départ. « Nous ne devons donc pas accorder de points supplémentaires sur la base de cotisations sociales spéciales », a noté Li Guoqing.

Le commentaire de Li a été repris par certains internautes. « Je suis également en désaccord avec cela. Les points devraient être gagnés par vos propres efforts, plutôt que ceux de vos parents », a déclaré un utilisateur de Weibo.

Un internaute a suggéré de donner une compensation financière aux médecins au lieu de politiques préférentielles envers leurs enfants. Certains ont également déclaré que d’autres membres du personnel, comme les policiers et les ouvriers du BTP se joignant à la construction d’hôpitaux temporaires, devraient également être pris en compte.

Le « gaokao compte beaucoup et devrait être juste. Même un point dans le score de gaokao pourrait faire échouer beaucoup d’étudiants », a écrit un autre. D’autres internautes ont fait part de leur compréhension : « je peux comprendre et accepter d’accorder des points supplémentaires aux enfants des médecins de première ligne car ils ont sauvé tant de vies en risquant leur propre vie ».

De son côté, Wu Zhihui, directeur de l’Institut de recherche sur l’éducation rurale à l’Université normale du Nord-Est, a suggéré que les autorités éducatives discutent avec les directeurs de collèges et des universités et augmentent le quota d’inscription de manière appropriée.

« Sur cette base, certains collèges et universités peuvent réduire certains points pour ces étudiants en fonction de conditions spécifiques », a déclaré Wu Zhihui, notant qu’une telle politique préférentielle n’est pas inconditionnelle, car les étudiants doivent encore atteindre un certain niveau.