Plus de 5.000 animaux ont été découverts dans des colis, morts de faim, soif ou d’asphyxie, dans un centre de tri postal dans le Henan.

Ils ont été retrouvés dans des boîtes express dans une station logistique de la province du Henan, dans le centre de la Chine, selon des volontaires locaux de la protection des animaux.

Le 22 septembre dernier, une vingtaine de membres de l’organisation Wutuobang est entré dans un entrepôt en Chine, retrouvant les corps de 5.000 animaux domestiques décédés.

Plusieurs milliers de lapins, cobayes, chats et chiens ont été transportés dans des colis express dans plus de 6000 petites boîtes vers la station logistique de Dongxing dans la ville de Luohe dans le Henan au début du mois, selon Dan, membre de l’organisation locale de sauvetage des animaux Wutuobang.

Cette dernière a expliqué au journal Global Times que « nous avons sauvé environ 50 chats et chiens ainsi que 200 lapins, mais c’était moins de 5% de tous les animaux là-bas ». Selon les estimations, les animaux ont été laissés pendant environ une semaine sans vivres dans cet entrepôt.

«Les boîtes puantes encombraient la station, et beaucoup d’animaux à l’intérieur étaient morts d’étouffement, de faim ou de soif», ajoutant qu’ils avaient enterré certains des animaux morts à trois mètres sous terre dans des terres agricoles avec une excavatrice.

Pour les animaux secourus, des volontaires se sont assurés que les animaux en bonne santé sont adoptés par les familles locales tandis que les animaux en mauvaise santé ont été envoyés dans des cliniques pour animaux de compagnie pour traitement, a déclaré Dan.

Ces animaux viendraient d’une ferme d’élevage de la province d’Anhui, dans l’est de la Chine, et auraient été envoyés à des acheteurs de tout le pays qui les ont commandés comme animaux de compagnie sur des sites en ligne, a expliqué Li Chade.

Les animaux ont été transportés dans trois camions de la ferme à une station logistique de Zhengzhou, la capitale du Henan, le 17 septembre, et ont ensuite été emmenés et déposés à une station logistique à Luohe après que beaucoup d’entre eux soient morts en chemin, a indiqué Li Chade dans un article.

La loi chinoise interdit l’envoi d’animaux vivants dans des emballages ordinaires, ont déclaré des experts juridiques. Les règles de mise en œuvre de la loi postale stipulent que les animaux vivants ne peuvent pas être envoyés par la poste ou placés dans des documents postaux, a précisé au Global Times l’avocat Zhang Bo.

« Néanmoins, comme les règles ont été introduites il y a des décennies, en 1990, sans mesures pénales correspondantes, il n’est pas facile pour les départements administratifs de punir directement les contrevenants », a indiqué ce dernier.

« Si c’est certainement déchirant, ce n’est pas surprenant que le marché des animaux laisse des morts dans son sillage », a déclaré dans un communiqué l’association de défense des droits des animaux Peta.