Le Premier ministre Li Keqiang, a assuré que le gouvernement allait « continuer à travailler sans relâche, afin de mettre en œuvre l’accord de Paris sur le climat et s’associe à l’ensemble des parties pour lutter contre le changement climatique ».

Lors d’une conférence de presse commune avec son homologue allemande, Angela Merkel, Li Keqiang a indiqué que « la Chine, un grand pays en développement, doit assumer ses responsabilités internationales afin de relever les défis du changement climatique avec les autres pays ».

Pour ce dernier, « lutter contre le changement climatique est le fruit d’un consensus mondial », qui se fait au prix « d’énormes efforts, la Chine progressera pas à pas et avec détermination vers l’objectif de 2030 ».

« La Chine a activement participé à la promotion et à la signature de l’Accord de Paris », le gouvernement tient à défendre cet accord historique. Cet accord a été adopté par 196 parties, à Paris, en décembre 2015, entré en vigueur en novembre 2016.

Ce consensus international fixe comme objectif de limiter l’augmentation de la température moyenne mondiale à 2° Celsius au maximum par rapport aux niveaux de l’époque pré-industrielle et, de préférence, à moins de 1,5° Celsius.

Dans la suite des déclarations du Premier ministre, le gouvernement a décidé d’organiser la 8ème édition de la Conférence ministérielle sur l’énergie propre (CEM8) et la 2ème édition de la Conférence ministérielle de la mission de l’innovation (MI-2) du 6 au 8 juin à Beijing, d’après le ministère des Sciences et des Technologies.

« Des représentants de 26 pays, de 7 organisations internationales et d’entreprises mondialement connues discuteront de la transition vers des économies à énergie propre durant la conférence », a indiqué Chen Linhao, directeur adjoint du département de la coopération internationale du ministère.

L’objectif de ce forum sera de promouvoir la coopération parmi les pays, les organisations et les entreprises, a indiqué ce dernier. La Conférence ministérielle sur l’énergie propre, créée en 2010, est un forum mondial visant à promouvoir les politiques et les programmes faisant avancer la technologie de l’énergie propre, partager les expériences et encourager la transition vers une économie mondiale à énergie propre.

La Mission de l’Innovation est une initiative de 22 pays et de l’Union européenne pour accélérer l’innovation mondiale dans le secteur de l’énergie propre. Créée en novembre 2015, des dirigeants mondiaux se sont réunis à Paris pour unir leurs efforts dans la lutte contre le changement climatique.