Le président élu Donald Trump a fait savoir dans un tweet son mécontentement après la saisie par Beijing d’un drone sous-marin d’un navire océanographique en mer de Chine méridionale.

Alors que son message se voulait mordant, Donald Trump a fait rire les commentateurs pour une faute d’orthographe, qui restera dans les annales.

« La Chine vole un drone de recherche de la marine américaine dans les eaux internationales – le sort de l’eau et le ramène en Chine dans un acte sans président », a-t-il écrit. Au lieu d’écrire « précédent », ce dernier a tapé « président », voulant ainsi évoqué « un acte sans précédent ». Le mot anglais utilisé, unpresidented (au lieu de unprecedented) est devenu le mot clé tendance sur Twitter aux Etats-Unis.

Une heure après avoir remarqué son erreur, le président élu a effacé le tweet erroné pour le remplacer par le nom mot (scan avec le message écrit correctement).

Tweet modifié, une heure après son erreur

Plusieurs heures après son premier message, Donald Trump a nouveau écrit : « Nous devrions dire à la Chine que nous ne voulons pas du drone qu’ils nous ont volé. Qu’ils le gardent! »

Au-delà de la raillerie sur ses fautes d’orthographe, la tension reste très élevée entre Beijing et le prochain président des Etats-Unis, qui doit entrer en fonctions le 20 janvier.

Le milliardaire républicain multiplie les déclarations contre la Chine, profère des menaces sur la reconnaissance du principe d’une seule Chine en se rapprochant de Taïwan, ou encore en accusant la politique monétaire de Beijing.

De son côté, Beijing a déploré le « battage médiatique » autour de cet événement. En effet, les autorités chinoises ont intercepté « un appareil non identifié dans les eaux en mer de Chine méridionale », qui s’avéré appartenir à un navire océanographique, qui était en train de retirer ses engins de l’eau. Le ministère des affaires étrangères a rapidement annoncé son intention de rendre le drone.