Le président sortant américain Donald Trump a signé le 18 janvier un décret présidentiel demandant aux agences fédérales américaines de prioriser le retrait de drones fabriqués en Chine des flottes gouvernementales et d’évaluer les potentiels risques sécuritaires.

En décembre, le département américaine du Commerce avait ajouté sur sa « liste noire » le groupe chinois SZ DJI Technology, principal fabricant mondial de drones, en plus de dizaines d’autres entreprises chinoises.

Selon une dépêche de l’agence de presse Reuters, le ministère de l’Intérieur américain a déjà immobilisé 800 drones chinois en janvier 2020. En octobre 2020, l’agence avait aussi annoncé que les États-Unis ne passeront plus aucune nouvelle commande en Chine.