dimanche, juin 23

ECTA met en garde contre le banissent des entreprises chinoises

ECTA met en garde contre les conséquences néfastes de l’interdiction des fournisseurs chinois pour le bien-être de l’UE et le déploiement de la 5G.

L’Association européenne des télécommunications compétitives (ECTA) a dénonce le 16 octobre 2020 toute interdiction des fournisseurs chinois de 5G pour des raisons géopolitiques et souligne que de telles décisions ne peuvent être justifiées que sur la base de faits bien établis.

Cette dernière a indiqué dans un communiqué de presse que « la boîte à outils 5G fournit un cadre européen approprié pour répondre aux problèmes de sécurité affectant les réseaux du futur, tout en respectant la souveraineté européenne et nationale ».

ECTA a mit en garde contre les conséquences négatives que l’interdiction de certains fournisseurs aura sur les intérêts des consommateurs et des entreprises et sur la cohésion du marché intérieur.

Une réduction du nombre de fournisseurs mondiaux de 5 à 3 n’aura pas seulement un impact sur le secteur des télécommunications en augmentant les coûts, en affectant négativement les performances, en retardant le déploiement des réseaux 5G et en limitant le potentiel d’innovation, a noté l’association.

Lire aussi : La Chine dénonce la décision de Londres d’interdire Huawei

Cette dernière assure que la réduction du nombre de fournisseur aura également d’importantes conséquences socio-économiques plus larges, telles que la réduction de la capacité des entreprises, des institutions publiques, de la société civile et des utilisateurs finaux individuels à offrir de nouveaux services numériques et à stimuler avec succès la croissance et la reprise – une capacité sur laquelle les décideurs politiques de l’UE ont à juste titre placé. beaucoup d’accent pour assurer notre bien-être futur.

ECTA et ses membres rappellent dans son communiqué que l’accès à des vendeurs spécifiques, s’il n’est pas garanti sur une base équivalente pour tous les opérateurs, risque de fausser la concurrence. Ces implications peuvent se concrétiser non seulement au sein des États membres, mais aussi entre les pays, permettant ainsi à certains d’acquérir un avantage comparatif grâce à des technologies plus avancées et plus efficaces.

Par conséquent, une approche pérenne de la sécurité des réseaux européens doit rester à la fois factuelle et commercialement sensible, impliquer la communauté des opérateurs et éviter les préjugés concurrentiels qui détruiront la valeur. Les normes, la certification et les règles juridiques doivent s’unir pour créer un cadre cohérent qui maintient les communications électroniques sécurisées et abordables, ont indiqué les membres d’ECTA.

Les membres d’ECTA sont unis dans leur conviction que la concurrence est le meilleur moteur d’investissements efficaces et le plus grand catalyseur de l’innovation, du choix et des avantages pour les citoyens et les entreprises, ainsi que pour l’économie européenne dans son ensemble, conclut le communiqué de presse de l’association.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *