(Agence Ecofin – Espoir Olodo) – La Chine continue son offensive sur le marché des produits agricoles. Déjà premier importateur mondial de produits agroalimentaires, le pays tente de peser sur les cours mondiaux de certaines denrées stratégiques. La dernière cible en date des autorités de l’empire du Milieu est l’arachide.

En Chine, les contrats à terme sur l’arachide pourront être échangés dès le 1er février prochain sur la Bourse de marchandises de Zhengzhou (ZCE). La China Securities Regulatory Commission (CSRC), principal organe de régulation du pays a donné en effet, le 16 janvier, son approbation pour le début des opérations sur ladite place boursière.

D’après un communiqué de l’institution publié sur son site web, ce lancement améliorera l’efficacité de l’industrie en permettant aux producteurs et aux entreprises d’accéder aux informations pertinentes sur les prix et de disposer d’outils de gestion des risques. Du côté des observateurs, on estime que cette démarche devrait encore renforcer un peu plus le poids de la Chine sur le marché mondial de l’oléagineux.

Le pays constitue déjà le premier producteur mondial avec environ 40% du stock mondial ainsi que le premier consommateur. En 2019/2020, le pays a été en outre le 1er importateur d’arachides devant l’UE en comptant pour le tiers du commerce avec 1,4 million de tonnes.

Cette situation vient s’ajouter au fait que l’huile brute d’arachide (HBA) n’est cotée sur aucune autre bourse contrairement à l’huile de soja et à l’huile de palme, ce qui laisse les prix fluctuer au gré de la situation de la Chine.

Une menace sur le commerce mondial ?

Au-delà de cette domination écrasante, certains analystes s’interrogent sur les implications de la négociation des contrats à terme sur le commerce global de la graine.

En effet, le marché mondial de l’arachide reste étroit dans la mesure où une faible part de la production est échangée au plan mondial contrairement aux denrées généralement cotées sur les marchés à terme comme le sucre ou le café.

Selon le Département américain de l’agriculture (USDA), un volume de 4,69 millions de tonnes d’arachides a été exporté en 2019/2020, soit environ 10% de la production mondiale en raison de la forte consommation intérieure des pays producteurs.

Avec une telle tendance, les approvisionnements extérieurs de la Chine pour la satisfaction des besoins du marché physique de la ZCE pourraient encore bondir dans les prochaines années. Les pays africains comme le Sénégal et le Soudan pourraient ainsi être encore plus sollicités par l’Empire du Milieu.