Le gouvernement nigérian va bénéficier d’un programme d’investissement de 500 millions de dollars (430 M€) de la part de l’Export-Import Bank of China (CEXIM).

Selon les informations relayées par le site d’informations Daily Trust, ce fonds devrait permettre la mise en plce de programmes de développement dans le secteur pétrolier, principale manne financière du pays.

Ce financement sera alloué à l’Etat nigérian via la Bank of Industry (BOI), qui devrait permettre au gouvernement de financer l’achat d’équipements pétroliers d’origine chinoise par des investisseurs nigérians.

Cet investissement devrait dynamiser le secteur et créer plusieurs raffineries modulaires, c’est-à-dire des structures plus petites et moins coûteuses que les raffineries traditionnelles. le gouvernement souhaite ainsi mettre fin aux importations de produits pétroliers raffinés dans le pays et de réduire leurs coûts pour la population.

En juillet 2018, la compagnie pétrolière chinoise Cnooc (China National Offshore Oil Corporation) avait annoncé l’investissement de 3 milliards de dollars (2,6 milliards d’euros) de plus dans ses opérations au Nigeria, a indiqué la compagnie nationale nigériane NNPC (Nigerian National Petroleum Corporation).

Yuan Guangyu, directeur général de Cnooc, a expliqué lors de son passage à la NNPC que son groupe avait investi déjà plus de 14 milliards de dollars (12 milliards ‘euros) dans ses installations au Nigeria et souhaitait intensifier cet effort. Le Nigeria est la principale destination des investissements de Cnooc, souhaitant une coopération avec NNPC pour améliorer la productivité, a ajouté Yuan Guangyu.