Sélectionner une page

Education,POLITIQUE

Extraits de la Bibles contestés dans les manuels scolaires

De nombreux internautes ont dénoncé les nouveaux manuels scolaires mettent en avant des extraits de la Bible, bien que depuis son arrivée au pouvoir, Xi Jinping rappelle la nécessité de mettre en pratique les valeurs socialistes chinoises et le Marxisme.

Les commentaires portent sur les extraits de la Bible, reproduits dans les manuels scolaires du secondaire à Beijing, qui illustrent une partie de l’Histoire de la Bible, mention dans les ouvrages.

Bible de Gutenberg - Wikimedia

Bible de Gutenberg – Wikimedia

Mais pour la Beijing Academy of Educational Science (BAES), il n’y a pas lieu de s’alarmer, car « nous avons ajouté des extraits de la Genèse dans le manuel, pour élargir les horizons des élèves et leur présenter les mythes occidentaux », a expliqué un représentant de la BAES Quotidien de la Jeunesse de Beijing.

L’académie, co-auteur du manuel, a indiqué que « ce texte, qui inclut également plusieurs mythes chinois, fut publié en 2006 et utilisé dans les classes de chinois au collège« .

Interrogé par le Global Times, Wang Kai, directeur du centre pour les manuels de la BAES, a expliqué que « le manuel a été adopté par environ 40 % des collèges de Beijing« , bien qu’il est déclenché des discussions enflammées parmi les internautes.

En effet, certains se demandent pourquoi un contenu chrétien apparaît dans le manuel scolaire d’un pays laïc, note le quotidien. L’éditorialiste du site d’information Cwzg.cn, Wang Xiaoshi, va plus loin, en affirmant que « le manuel est contraire au droit chinois sur l’éducation, qui exige de la Chine d’adopter le principe de séparation de l’éducation et de la religion ».

Ce dernier cite He Xing, universitaire et conseiller politique, affirmant que « les manuels scolaires sont le symbole de l’unité nationale et reflète la dignité de l’éducation« . Ces positions marquent la ligne politique de Xi Jinping, le « rêve chinois », laquelle prône la conservation des valeurs socialistes chinoises.

Xi Jinping depuis la place Tian An'men

Xi Jinping depuis la place Tian An’men

D’ailleurs, lors de la Conférence nationale sur la communication et l’idéologie, en août dernier, le secrétaire général du PCC, Xi Jinping, avait mit l’accent « l’importance extrême du travail idéologique pour le Parti ».

« Nous devons consolider la position dirigeante du marxisme en matière idéologique, consolider les bases spirituelles communes qui permettent au Parti et au peuple tout entier de faire bloc dans le combat », a assuré le président, appelant – à plusieurs reprises – les intellectuels, les artistes, les journalistes, et les enseignants à être d' »ardents défenseurs de la gouvernance du Parti« , définie par Xi Jinping, lui-même.

Toutefois, pour  le professeur Yao Xinyong du Département de chinois à l’Université de Jinan, ni les universitaires ni le public ne devraient voir de perspectives idéologiques ou politiques dans le manuel scolaire, souligne le China Internet Information Center.

Car « l’objectif de l’éducation de base est d’offrir une connaissance systématique de la culture humaine, chinoise et étrangère« . Pourtant, fin 2012, le ministre de l’éducation, Wu Yan, avait annoncé que les manuels scolaires faisant la promotion des « valeurs occidentales » seraient désormais interdits dans les universités. « La confiance doit être renforcée dans notre culture« , martèle constamment Xi Jinping.

D’ailleurs, concernant la récente révision des manuels scolaires du primaire et  du secondaire, de nombreux internautes et personnels enseignants ont dénoncé « l’éloge excessif des étrangers et de dénigrer le peuple chinois », note le  China Internet Information Center.

 

Recevez la Newsletter

Coronavirus (2019-nCoV)

Suivez-moi sur Twitter

Confrontation Chine – Etats-Unis

Coopération Chine – Afrique

Essentiel de l’actu

Votre opinion compte!

Mers de Chine

Dossier explosif entre la Chine et ses voisins asiatiques




Dossier d’Histoire

Africa Wire

%d blogueurs aiment cette page :