« En portant haut levé le grand drapeau du socialisme à la chinoise et en se guidant sur le marxisme-léninisme, la pensée de Mao Zedong, la théorie de Deng Xiaoping, la pensée importante de la « Triple Représentation », le concept de développement scientifique et la pensée de Xi Jinping sur le socialisme à la chinoise de la nouvelle ère, le Congrès a analysé les évolutions de la situation tant internationale que nationale » (…)

« fait le bilan des transformations historiques opérées, et avancé une série d’importantes thèses politiques, dont l’entrée du socialisme à la chinoise dans une nouvelle ère et la transformation de la principale contradiction sociale en Chine en celle entre l’aspiration croissante de la population à une vie meilleure et le développement déséquilibré et insuffisant de la Chine ».

Lors de ce congrès, il a été

« expliqué de façon approfondie la mission historique du PCC à la nouvelle ère,

  • affirmé le statut historique de la pensée de Xi Jinping sur le socialisme à la chinoise de la nouvelle ère,
  • proposé la stratégie fondamentale pour le maintien et le développement du socialisme à la chinoise à la nouvelle ère,
  • défini les objectifs visant à remporter la victoire décisive de l’édification intégrale de la société de moyenne aisance et à entamer dans tous les domaines la nouvelle marche pour l’édification d’un pays socialiste moderne,
  • et arrêté un ensemble de dispositions pour faire progresser la grande cause du socialisme à la chinoise et la nouvelle grande œuvre de l’édification du Parti à la nouvelle ère »

Le Congrès souligne que

« le socialisme à la chinoise, après avoir parcouru un long chemin, est entré dans une nouvelle ère, et au cours de son développement, un nouvel horizon historique s’est ouvert à notre pays ».

« Avec l’entrée du socialisme à la chinoise dans la nouvelle ère, la principale contradiction dans la société chinoise s’est transformée en celle entre l’aspiration croissante de la population à une vie meilleure et le développement déséquilibré et insuffisant de la Chine. Cette transformation de la principale contradiction sociale en Chine est un changement historique touchant à la situation d’ensemble ».

« Le Parti et l’État doivent donc agir en s’adaptant à de nombreuses nouvelles exigences qui en découlent. Il nous faut, en poursuivant nos efforts en faveur du développement, tout mettre en œuvre pour résoudre le problème lié à un développement déséquilibré et insuffisant, et améliorer sensiblement sa qualité et ses performances, de manière à satisfaire au mieux les besoins croissants de la population dans les domaines économique, politique, culturel, social et écologique, à encourager le plein épanouissement de l’homme, et à faire progresser la société dans tous les domaines ».

Le Congrès indique que,

« jusqu’à 2020, nous nous trouverons dans l’étape décisive de l’édification intégrale de la société de moyenne aisance. Il nous faut donc (…) mettre l’accent sur les domaines prioritaires, remédier à nos insuffisances, nous débarrasser de nos points faibles, et surtout, livrer la dure bataille pour parer aux risques majeurs, réaliser l’élimination ciblée de la pauvreté et maîtriser la pollution de l’environnement. Et nous ferons tout ce qui est en notre pouvoir pour que, le moment venu, le peuple chinois reconnaisse l’avènement de la société de moyenne aisance et que cette dernière résiste à l’épreuve de l’histoire ».

« (…) Le rapport d’activité concernant l’édification du socialisme sur les plans économique, politique, culturel, social et écologique. Il souligne qu’il faut

  • appliquer le nouveau concept de développement et édifier un système économique moderne;
  • insister sur la primauté de la qualité et
  • privilégier la rentabilité du développement;
  • prendre pour fil conducteur la réforme structurelle du côté de l’offre pour promouvoir un changement en matière de qualité, d’efficacité et de force motrice du développement économique;
  • accélérer l’instauration d’un système industriel où l’économie réelle, l’innovation scientifique et technique, la finance moderne et les ressources humaines se développent de façon coordonnée;
  • et construire un système économique caractérisé par la grande efficacité du rôle du marché, un dynamisme entrepreneurial des acteurs microéconomiques et un emploi à bon escient du macro-contrôle »

Le but visé est « d’accroître sans cesse la capacité d’innovation et la compétitivité de notre économie ».

« Il importe de parfaire le système de la souveraineté populaire et de développer la démocratie socialiste. Dans ce but, nous devons

  • veiller à une parfaite cohésion entre la direction du Parti, la souveraineté populaire et la gouvernance de l’État en vertu de la loi,
  • renforcer la garantie institutionnelle de la souveraineté populaire,
  • faire valoir le rôle important de la démocratie consultative socialiste,
  • approfondir la pratique de la gouvernance de l’État en vertu de la loi,
  • poursuivre en profondeur la réforme des institutions et du système administratif,
  • renforcer et élargir le front uni patriotique, afin de consolider et de développer une situation politique caractérisée par le dynamisme, la stabilité et l’union ».

« À cette fin, il faut maintenir fermement notre rôle directeur dans le travail idéologique, cultiver et mettre en pratique les valeurs essentielles socialistes, renforcer l’édification morale et idéologique, faire prospérer la littérature et l’art socialistes, et promouvoir la culture et l’industrie culturelle, pour stimuler la créativité culturelle de toute la nation. Il faut garantir et améliorer les conditions de vie de la population et innover pour renforcer la gouvernance sociale ».

Sur la question d’Hong Kong et de Macao

Le Congrès souligne que « pour maintenir la prospérité et la stabilité à long terme de Hong Kong et de Macao, il faut appliquer dans leur intégralité et avec précision les principes dits « un pays, deux systèmes », « administration de Hong Kong par les Hongkongais », « administration de Macao par les Macanais », et celui d’un haut degré d’autonomie ; agir conformément à la Constitution et aux lois fondamentales qui régissent Hong Kong et Macao, (…) , la responsabilité historique qu’est la réalisation du renouveau national, et tirent honneur du grand prestige de notre patrie prospère et puissante. »

« Fidèles au principe de « réunification pacifique » et d' »un pays, deux systèmes », nous élargirons les échanges et la coopération dans les domaines économique et culturel entre les deux rives du détroit de Taïwan, tout en invitant la population des deux rives à faire rayonner ensemble la culture chinoise; nous ferons progresser le développement pacifique des relations entre les deux rives du détroit et la réunification pacifique de la patrie, et nous ne permettrons à aucune personne, à aucune organisation, ni à aucun parti politique de séparer une seule parcelle de terre de la Chine, à quelque moment et sous quelque forme que ce soit ».

Le Congrès souligne que

« comme on dit, pour forger le fer, il faut être fort soi-même ». Les « exigences globales de l’édification du Parti à la nouvelle ère sont les suivantes :

  • maintenir et renforcer la direction du Parti sur tous les plans,
  • intensifier le contrôle et la gestion du Parti de façon rigoureuse;
  • faire progresser sur toute la ligne l’édification du Parti dans les domaines de la politique, de l’idéologie, de l’organisation, de la discipline et du style de travail, tout en veillant à ce que l’édification du Parti aille de pair avec le perfectionnement du système institutionnel : tout au long de ce processus, nous devons
  • faire jouer un rôle directeur à l’édification politique,
  • nous appuyer sur la réaffirmation de nos idéaux, de nos convictions et de nos objectifs,
  • prendre comme fil conducteur l’amélioration de la capacité du Parti à exercer le pouvoir sur le long terme
  • préserver son caractère avancé et sa pureté,
  • focaliser nos efforts sur la stimulation de l’enthousiasme, de l’esprit d’initiative et de la créativité de tout le Parti
  • approfondir la lutte anticorruption et améliorer continuellement la qualité de l’édification du Parti.

Tout cela a pour but de faire de notre Parti un parti marxiste dynamique au pouvoir, toujours à l’avant-garde de son époque, soutenu de tout cœur par le peuple, capable de résister à toutes les épreuves, et qui a le courage de s’imposer une auto-révolution ».