Communiqué PRNewswire –  Pour le président chinois Xi Jinping, «la famille est la première salle de classe du peuple et les parents sont les premiers enseignants des enfants».

Xi Jinping et sa mère Qi Xin (PRNewsfoto/CGTN)

Les paroles indélébiles de sa mère, Qi Xin, et le bel exemple de cette femme extraordinaire, membre du Parti, irriguent profondément la vision de Xi Jinping sur la vie et la philosophie de la gouvernance, l’incitant à remplir solennellement son devoir envers la nation et le peuple.

En prévision de la fête des mères qui tombe le 9 mai de cette année, China Media Group (CMG) a publié samedi un article racontant comment Qi Xin a été un modèle exemplaire pour le président chinois, un récit qui s’inscrit parfaitement dans la célébration générale en l’honneur de la maternité, des liens maternels et de l’influence des mères dans la société.

Au fil des ans, Qi Xin a inculqué à son fils trois principes de vie importants : le dévouement pur et désintéressé à la nation ; l’honnêteté et l’autodiscipline ; et l’engagement constant à mettre de côté le bien-être personnel pour le bien du peuple.

Qi Xin est née en 1924. Elle a rejoint le Parti communiste chinois (PCC) en 1939 à l’âge de 15 ans, devenant une fervente partisane des valeurs et des croyances du Parti.

Qi Xin se souvient de deux expériences particulières. Elle se rappelle des deux années passées près de la ligne de front pendant la guerre de résistance du peuple chinois contre l’agression japonaise. Huit autres années passées à travailler aux côtés d’agriculteurs dans le nord-ouest de la Chine l’ont aidée à tisser des liens particulièrement forts avec le peuple.

L’expérience du fils rejoint celle de la mère. Encore adolescent, Xi Jinping a pris son sac à dos et a quitté la maison à l’âge de 15 ans pour vivre et travailler avec les agriculteurs du village de Liangjiahe, dans la province du Shaanxi, au Nord-Ouest de la Chine.

Pendant ces années à la campagne, Xi Jinping était accompagné d’un sac de couture décoré de l’inscription « le cœur de maman », brodée par Qi Xin. Ces paroles visaient à rappeler à Xi Jinping qu’il devait rester fidèle aux aspirations premières pour le pays et la cause révolutionnaire qu’il partageait avec sa mère.

Lorsqu’elle l’élèvait, la mère de Xi Jinping poussait souvent son fils à être strict avec lui-même, surtout lorsqu’il occupait des postes de direction.

Qi Xin a pris très au sérieux la devise préconisant de travailler, d’étudier et de tout gérer avec soin, et a encouragé son fils à suivre la même voie.

Ses paroles de soutien ont grandement inspiré son fils à se mettre au service de la population afin que les familles chinoises aient des conditions de vie décentes.