La Chine et la Communauté des Etats d’Amérique latine et des Caraïbes (CELAC) ont inauguré de nouveaux secteurs de coopération, tels que la lutte commune contre la drogue, la corruption et la cybercriminalité, d’après le ministre chinois des Affaires étrangères, Wang Yi.

« Nous œuvrerons ensemble pour porter le partenariat de coopération global entre la Chine et la CELAC à un niveau supérieur« , a-t-il déclaré :lors d’un point presse après la 2ème réunion ministérielle du Forum Chine-CELAC à Santiago du Chili.

La CELAC rassemble les 33 pays d’Amérique latine et des Caraïbes, soit tous les pays du continent américain, sauf les États-Unis et le Canada. Les ministres de ces pays et la Chine ont publié une déclaration spéciale sur l’initiative « la Ceinture et la Route » proposée par la Chine. Les membres de la CELAC ont déclaré à l’unanimité que cette initiative offrait à leurs pays de larges opportunités de développement.

Les participants ont estimé que « l’édification conjointe de la Ceinture et la Route insufflerait une énergie nouvelle au partenariat de coopération global entre la Chine et la CELAC et ouvrirait de nouvelles perspectives« . Elles ont également dit être disposées à promouvoir la coopération dans le cadre du mécanisme « 1+3+6 » :

  • « 1 » correspond au Plan de coopération Chine-ALC 2015-2019 pour encadrer des projets de coopération spécifiques
  • « 3 » identifie les trois forces motrices de la coopération: commerce, investissements et finance.
  • « 6 » donne la priorité à six domaines de coopération : l’énergie et les ressources, la construction d’infrastructures, l’agriculture, la manufacture, l’innovation scientifique et technologique, ainsi que la technologie informatique.

De son côté, le président Xi Jinping a appelé les pays latino-américains à participer activement à cette initiative et à forger une voie trans-pacifique de coopération rapprochant la Chine et l’Amérique latine.

Dans un message adressé aux participants de la 2nde réunion ministérielle du Forum Chine-CELAC (Communauté des Etats d’Amérique latine et des Caraïbes), Xi Jinping a expliqué que « dans le passé, les ancêtres des chinois et des latino-américains avaient rencontré de grandes difficultés à traverser de vastes océans et à créer la route de la soie maritime enjambant le Pacifique ». Ce dernier a encouragé les deux parties à travailler en étroite collaboration dans le cadre de la Ceinture et de la Route.

Le ministre Wang Yi a souhaité que la Chine et les pays de la CELAC « tissent conjointement une grande connectivité sur mer comme sur terre », à travers de « grands marchés ouverts et réciproques » et de « grandes industries dotées de technologies avancées et indépendantes devraient être développés ».