Le bilan d’un glissement de terrain ayant frappé la localité rurale de Bijie (Guizhou), s’est élevé à 23 morts, selon un chiffre officiel, au moment où une coulée de boue distincte dans une zone tibétaine du nord-ouest du pays faisait au moins sept morts.

Les opérations de secours se poursuivaient ce mercredi 30 août pour dégager des survivants après l’éboulement survenu le 28 août, faisant au moins 23 morts et une douzaine de disparus, selon le bilan actualisé diffusé aujourd’hui par l’agence de presse Xinhua.

Même scène de théâtre dans le village du district de Maqên au Qinghai. Sept personnes ont trouvé la mort et deux personnes ont été blessés dans une vaste coulée de boue provoquée par des pluies torrentielles.

Les glissements de terrain surviennent régulièrement dans les zones rurales et montagneuses du pays, en particulier pendant les fortes pluies. Les conditions météorologiques extrêmes de cet été ont déclenché une série de catastrophes dans la moitié sud du pays, faisant de nombreux morts et déplacés.

En effet, en juin et en août, deux éboulements dans la province du Sichuan avaient fait plus de 30 morts et des dizaines de disparus. En juillet, une soixantaine de personnes sont mortes dans des glissements de terrain et des inondations dans le Hunan, provoquant le déplacement de près de 1,6 million d’habitants.