Du 9 au 13 septembre, le 9e Forum sur le transfert de technologie et l’innovation collaborative Chine-ASEAN a été inauguré à Nanning.

La plateforme d’échange de technologies Chine-ASEAN et l’espace d’innovation pour les talents scientifiques et technologiques Chine-ASEAN ont été officiellement lancés lors de la conférence.

Ces dernières années, le département des sciences et de la technologie du Guangxi a pleinement exploité l’avantage géographique du Guangxi, à savoir sa proximité avec les pays de l’ASEAN, a mis en oeuvre le plan d’action pour la science, la technologie et l’innovation de « la Ceinture et la Route ».

Le département des sciences et de la technologie du Guangxi a renforcé la construction du Centre de transfert de technologie Chine-ASEAN (ci-après dénommé le « CATTC »), et s’est efforcé d’ouvrir une nouvelle opportunité de coopération en matière d’innovation scientifique et technologique entre le Guangxi et l’ASEAN.

Sous la direction du ministère de la Science et de la Technologie, le département de la science et de la technologie du Guangxi a ouvert la voie à un nouveau mode de transfert de technologie, aidant le CATTC à établir des mécanismes bilatéraux intergouvernementaux de transfert de technologie avec 9 pays de l’ASEAN, dont la Thaïlande, le Laos et le Cambodge.

Building of China-ASEAN Technology Transfer Center

Il a également mis en place des groupes de travail conjoints sur le transfert de technologies avec 7 pays de l’ASEAN et a établi un réseau de coopération Chine-ASEAN sur le transfert de technologies couvrant 10 pays de l’ASEAN et certains pays de l’initiative « la Ceinture et la Route » avec plus de 2 600 membres, ce qui a donné une forte impulsion à la coopération entre la Chine et les pays de l’ASEAN en matière d’innovation scientifique et technologique.

Le département de la science et de la technologie du Guangxi a activement coopéré avec des universités et des instituts dans le pays et à l’étranger pour établir des plateformes d’innovation telles que le Centre d’innovation de Bangkok du Centre de transfert de technologie Chine-ASEAN, le Centre d’innovation scientifique et technologique de Nanyang du Guangxi et le Centre d’innovation régional Chine-ASEAN pour les Big Earth Data, afin de servir la stratégie de développement du Guangxi axée sur l’innovation.

Il a également promu le mécanisme de partage des ressources nationales et internationales en matière d’innovation scientifique et technologique dans le cadre du nouveau modèle à double cycle, aidé les entreprises, universités et instituts scientifiques et technologiques du Guangxi à créer 20 laboratoires ou centres d’innovation conjoints dans 9 pays de l’ASEAN et coopéré avec les pays de l’initiative « la Ceinture et la Route », en particulier les pays de l’ASEAN, en matière d’innovation scientifique et technologique.

Enfin, il a contribué à la création de 12 parcs scientifiques et technologiques agricoles dans les pays de l’ASEAN, a encouragé la capacité de production compétitive de la Chine à « s’internationaliser » grâce au Centre de recherche en médecine traditionnelle Chine-Thaïlande et au Laboratoire commun Chine-Malaisie d’application de Beidou, etc.

Il a encouragé l’application de réalisations technologiques avancées dans les domaines de l’agriculture moderne, des nouvelles énergies, de la médecine traditionnelle, de l’agroalimentaire, de l’information électronique et de l’ingénierie chimique dans les pays de l’ASEAN, afin de stimuler le développement local dans les domaines scientifique, technologique et économique.

Pour faire face aux problèmes de développement régional, le département de la science et de la technologie du Guangxi a activement encouragé la recherche conjointe, le développement et la promotion de technologies génériques clés entre les institutions de recherche scientifique et les entreprises du Guangxi et des pays de l’ASEAN.

Par exemple, il a aidé l’Université de médecine chinoise du Guangxi, l’Académie chinoise des sciences et l’Université Mahidol de Thaïlande à mener à bien la « Recherche sur les nouveaux médicaments contre le coronavirus basés sur des matières médicinales naturelles chinoises et thaïlandaises », a mis au point le schéma d’association de médicaments pour le traitement de la COVID-19.

Il a analysé et obtenu la première structure tridimensionnelle au monde de la nouvelle protéine du coronavirus, apportant un soutien solide au développement de nouveaux médicaments contre le SRAS-CoV-2.

De plus, il a aidé China-ASEAN Information Harbor Co, Ltd. à se connecter avec les entreprises de télécommunications des Philippines pour améliorer le développement de la ville intelligente, de l’informatique en nuage, du big data et de l’Internet des objets aux Philippines.