vendredi, juin 21

Hausses alarmantes des maladies cardiovasculaires

Une nouvelle étude de l’université Harvard met en évidence l’accroissement des maladies cardiovasculaires, devenues première cause de mortalité dans le pays.

Deux hommes sur trois sont dépendants de la cigarette. Le tabac est la cause principale de l’augmentation des maladies cardiovasculaires, selon cette étude. A cela s’ajoute, des problèmes de nutrition, en raison du changement de leurs habitudes alimentaires et la baisse des activités physiques.

Les cas d’hypertension et d’obésité se banalisent, créant un pic de maladies cardiovasculaires qui devrait prendre encore plus de l’ampleur d’ici 2025, selon l’étude publiée par des chercheurs d’Harvard, dans le journal du collège américain de cardiologie.

D’après des chercheurs d’Harvard, la croissance rapide de l’économie au cours de ces 30 dernières années a entraîné des changements profonds dans les modes de vie, causant crises cardiaques et des AVCs.

La différence est remarquable. En 1979, lors du lancement de la politique d’ouverture économique, les adultes souffrant d’hypertension représentaient à peine 8%, 31 ans plus tard, ils sont 34%.

Pour Frank Hu, directeur scientifique, spécialisé en nutrition et épidémiologie au département de santé publique d’Harvard, « la Chine doit faire face à une vague d’augmentation des maladies cardiovasculaires qui ne semble pas prête de diminuer« .

StandardLes chercheurs montrent que la consommation de « nourriture occidentale », notamment la viande rouge et les sodas n’a fait qu’aggraver le problème. D’autant plus que les fast-foods sont de plus en plus prisés dans de nombreuses provinces du pays, où l’obésité est un problème récurrent très préoccupant, surtout chez les enfants issus des zones rurales.

Un autre facteur explique la hausse des maladies cardiovasculaires : la diminution de l’activité physique due à la forte migration de la population rurale vers les villes.

Auquel s’ajoute l’accroissement de la consommation de tabac, malgré les tentatives du gouvernements visant à décourager les fumeurs. Plusieurs municipalités ont publié des interdiction de fumer dans les lieux publics, dans certains restaurants, etc.

Malgré tout, les maladies cardiovasculaires sont aujourd’hui la 1ère cause de mortalité dans le pays. Selon les chercheurs de Harvard, en 2011, 44% des morts âgés de plus de 35 ans était dû à une maladie cardiovasculaire.

L’étude s’est basée sur des données relevées sur 26’000 personnes de 9 provinces, de 1991 à 2011. La conclusion est saisissante car « malgré une amélioration du niveau de vie, le taux des maladies cardiovasculaires en Chine sont de plus en plus inquiétants ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *