Alors qu’une partie de la Chine panse ses plaies, le typhon In-Fa se rapproche de Shanghai et sa région, une zone qui compte des dizaines de milliers d’habitants.

inondation yangtsé 06 2020

Inondations suite à la sortie du Yangtsé

Trois jours après des pluies diluviennes dans le centre de la Chine, le bilan s’est alourdi à au moins 56 morts le 23 juillet. La population reste sous le choc et tente de reprendre le cours de sa vie, mais un typhon menace désormais Shanghai et sa région

La météorologie chinoise a émis le 23 juillet une alerte orange à l’approche du typhon In-Fa, qui devrait toucher terre ces 24 et 25 juillet dans une zone, qui compte des dizaines de millions d’habitants.

Il se situe pour l’heure à quelque 600 kilomètres des côtes du Zhejiang (est), une des provinces limitrophes de Shanghai. Baptisé In-Fa («feu d’artifice»), les vents du typhon peuvent atteindre plus de 150 km/h, et sont accompagnés de pluies torrentielles, a indiqué l’Agence météorologique de Chine.

Plus à l’ouest, le Henan, troisième province de Chine abritant près de 100 millions d’habitants, a été frappé par des précipitations record ces derniers jours, qui ont transformé les rues en torrents de boue.

Zhengzhou, capitale de la province du Henan, a été particulièrement touchée par les inondations, au point qu’une rame de métro a été engloutie le 20 juillet, faisant 12 morts.

Le 23 juillet, le bilan des intempéries a été revu à la hausse alors que les secours déblaient toujours les zones sinistrées. Au moins 56 personnes ont péri, a indiqué l’agence de presse Xinhua, évoquant également des disparus.

Dans la métropole de 10 millions d’habitants, pompiers et secouristes s’activaient avec d’immenses pompes pour retirer les volumes d’eau accumulés dans les rues et pour déblayer les débris et autres gravas qui encombrent les rues. Les intempéries ont entraîné l’évacuation de plus de 395.000 personnes et causé pour plus de 65,5 milliards de yuans (8,5 milliards d’euros) de dégâts, ont annoncé les autorités municipales.

À 90 km de Zhengzhou, l’agglomération de Xinxiang et ses environs sont quasiment coupés du monde. La rivière Wei est sortie de son lit, selon la télévision publique CCTV et près de 9000 personnes ont été mises à l’abri. Il en reste 19.000 personnes à évacuer, a précisé la chaîne.

Le centre national de contrôle des inondations et de lutte contre la sécheresse a également envoyé le 22 juillet une équipe de travail à Xinxiang, fortement touchée par les pluies et inondations.

L’équipe a travaillé avec les autorités locales pour envoyer des embarcations d’assaut et des ponts, afin de secourir les villageois et a visité la ville de Dengfeng pour inspecter les dégâts aux maisons et aux infrastructures et le travail de transfert et de réinstallation du personnel.

Le Centre a exhorté les autorités locales concernées à accélérer le drainage de l’eau, à résoudre les problèmes de communication et de transport, et à allouer et distribuer le matériel dans les zones touchées par les inondations. Les autorités veulent «assurer les moyens de subsistance de base des populations touchées par la catastrophe», selon le conseiller d’Etat Wang Yong.

Face à l’ampleur de la situation, les autorités assurent accroitre «ses efforts de secours d’urgence et de secours post-catastrophe dans la province centrale du Henan». Le 22 juillet, le ministère de la Gestion des urgences a déployé une nouvelle équipe de 510 pompiers spécialisés dans le sauvetage en eau dans les régions touchées par les inondations de cinq provinces et villes, ainsi que 64 camions d’approvisionnement en eau et 50 canots pneumatiques.

Le Centre national de contrôle des inondations et de lutte contre la sécheresse et le ministère de la Gestion des urgences se sont coordonnés avec l’Administration nationale des réserves alimentaires stratégiques et ont envoyé des fournitures de lutte contre les inondations, telles que des embarcations d’assaut, des gilets de sauvetage, des générateurs électriques et des pompes, au Henan pour soutenir le travail local de lutte contre les inondations et de secours d’urgence.

Le conseiller d’Etat Wang Yong, qui dirige le Centre, a exhorté son institution et les autorités locales de contrôle des inondations à réaliser «des préparatifs supplémentaires pour prévenir les inondations majeures et mettre en œuvre des opérations de secours en cas de catastrophe afin de minimiser les pertes».