L’administration de Biden a approuvé un contrat de soutien de 100 millions de dollars avec Taiwan, afin de renforcer les systèmes de défense antimissile de l’île.

Le Département d’Etat a annoncé un accord d’ingénierie et de maintenance, alors que la Chine, qui est résolument critique des ventes d’armes américaines à Taiwan, a appelé les États-Unis à révoquer l’accord et à arrêter toute interaction militaire avec l’île autonome.

Le porte-parole, Zhao Lijian, a indiqué que les ventes d’armes à la région de Taiwan de la Chine par les Etats-Unis « violent gravement le principe d’une seule Chine et les trois communiqués conjoints sino-américains, notamment le Communiqué du 17 août ».

« De tels actes portent gravement atteinte à la souveraineté et aux intérêts sécuritaires de la Chine, et nuisent sévèrement aux relations sino-américaines ainsi qu’à la paix et à la stabilité à travers le détroit de Taiwan », a souligné Zhao Lijian.

« La Chine exhorte les Etats-Unis à respecter le principe d’une seule Chine et les trois communiqués conjoints sino-américains, à annuler immédiatement leur plan de ventes d’armes, et à mettre fin aux liens militaires avec la région de Taiwan », a indiqué le porte-parole.

« La Chine prendra des mesures légitimes et rigoureuses pour défendre fermement sa souveraineté et ses intérêts légitimes », a-t-il ajouté. L’accord de soutien est censé aider Taiwan à maintenir ses missiles de défense aérienne existants et ses missiles patriotes avancés.

Cette vente d’équipements et de services est destinée à améliorer son système de défense anti-aérien et anti-missiles pour un coût estimé à 100 millions de dollars américains, a confirmé le ministère taiwanais des Affaires étrangères le 8 février dans un communiqué.

Le ministère taiwanais se félicite vivement de cette annonce et a exprimé sa gratitude au gouvernement américain pour la poursuite de sa mise en œuvre du Taiwan Relations Act (TRA) et pour son engagement envers la sécurité de Taiwan dans le cadre des Six Assurances.

Il s’agit de la deuxième vente d’armes à Taiwan annoncée par les Etats-Unis depuis l’investiture du président Joe Biden l’an dernier, et la première pour 2022, a indiqué le ministère, qui atteste que « cette vente aidera Taiwan à se doter des équipements nécessaires à sa défense et améliorera efficacement sa capacité de dissuasion ».

« Face à l’expansion militaire continue et au comportement provocateur de la Chine, Taiwan préservera sa sécurité nationale grâce à une défense nationale solide et continuera d’approfondir son partenariat de sécurité étroit avec les Etats-Unis, de manière à contribuer à la paix, à la stabilité et à la prospérité à long terme en Indo-Pacifique », a conclut le ministère.

Le TRA est la loi américaine qui encadre depuis 1979 les relations entre Taipei et Washington en l’absence de reconnaissance diplomatique.

Les Six Assurances ont été données en 1982 à Taiwan par le président Ronald Reagan. Elles engagent Washington à ne pas définir de date pour la cessation de la livraison d’armements à Taiwan, à ne pas consulter Pékin sur les ventes d’armes à Taiwan, à ne pas jouer de rôle de médiateur entre Taipei et Pékin, à ne pas réviser les termes du TRA, à ne pas changer sa position sur la question de la souveraineté de Taiwan et à ne pas exercer de pressions sur Taipei pour ouvrir des négociations avec Pékin.