Ce troisième accord de vente d’équipements militaires pour Taïwan est d’une valeur allant jusqu’à 95 millions de dollars, dans le but d’aider à maintenir et à entretenir le système de missiles Patriot.

Cet accord est le troisième depuis l’accès de Joe Biden à la Maison Blanche, en janvier 2021. L’Agence de coopération en matière de défense et de sécurité, affiliée au département américain de la Défense, a déclaré que l’accord « aiderait à maintenir et à entretenir le système de missiles Patriot de Taiwan et à assurer sa préparation aux opérations aériennes ».

Dans un communiqué, l’agence a noté que les équipements et les services de formation fournis par Washington à Taïwan ont « une force de dissuasion face aux menaces régionales et peuvent renforcer le système de défense territoriale de l’île ».

L’Agence de coopération américaine a indiqué que l’accord permettrait à Taïwan de protéger son territoire à la lumière de « l’expansion militaire et des provocations permanentes de la Chine ».

Cet accord devrait être conclu dans un mois, selon le ministère taïwanais des Affaires étrangères. Un accord similaire a été approuvé, en février 2022. Il stipulait la vente de fournitures et de services à Taïwan, d’une valeur de 100 millions de dollars, destinés aux systèmes de défense aérienne. Le premier accord de ce genre remonte au mois d’août 2021.

Le Patriot est un système de missiles sol-air à déplacement rapide, c’est un système d’arme, essentiellement défensif, destiné à contrer l’aviation militaire chinoise.

A l’annonce de cette autorisation, la Chine a déclaré qu’elle était fermement opposée et a vivement condamné cet accord de ventes d’armes à Taiwan, exhortant les Etats-Unis à retirer leur projet.

« Les ventes d’armes américaines à la région chinoise de Taiwan violent gravement le principe d’une seule Chine et les stipulations des trois communiqués conjoints sino-américains, notamment le Communiqué du 17 août, portent gravement atteinte à la souveraineté et aux intérêts de sécurité de la Chine, et nuisent gravement aux relations sino-américaines et à la paix et à la stabilité dans le détroit », a indiqué Zhao Lijian, porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, lors d’un point de presse.

« Les Etats-Unis doivent respecter le principe d’une seule Chine et les stipulations des trois communiqués conjoints sino-américains, retirer le plan de ventes d’armes et cesser les ventes d’armes et les liens militaires avec Taiwan », a assuré le porte-parole

Ce dernier a indiqué que la Chine continuerait à prendre des mesures fermes et fortes pour défendre résolument sa souveraineté et ses intérêts de sécurité.