Le Musée national de la soie de Chine a récemment organisé la deuxième Biennale des teintures naturelles (Biennale of Natural Dyes), (BoND), qui s’est tenue du 22 au 26 octobre à Hangzhou et a présenté des expositions, des symposiums et des ateliers.

L’événement, dont le thème était «Reproduire la palette de couleurs du passé», a attiré une centaine de participants couvrant un large éventail. Dans la matinée du 22 octobre, le public a visité une exposition d’art contemporain BoND qui présente 80 œuvres d’art, pour la plupart réalisées à partir de teintures naturelles, dans la galerie de mode du Musée national de la soie de Chine.

Cette exposition a mit en lumière le mélange de la tradition et de l’innovation : toutes les œuvres ont été produites à partir de techniques traditionnelles de teinture et d’impression par des artistes et des artisans, tandis que l’expression artistique des objets est pleine de goûts modernes.

Un symposium international sur le même thème s’est tenu le lendemain. Treize locuteurs chinois ont présenté des exposés fascinants sur les colorants naturels sous plusieurs angles, notamment l’histoire, l’art, l’ethnologie et l’industrialisation. Cinq conférenciers internationaux de l’Inde, du Royaume-Uni, du Japon, de l’Australie et du Nigéria ont donné leurs présentations par lien vidéo en raison de la pandémie.

Le Dr Zhao Feng, directeur du Musée national de la soie de Chine, a fait remarquer en conclusion : «Je suis très impressionné par ces présentations combinant des visions multidimensionnelles. Ils ont fait grand usage des objets textiles du musée qui nous inspirent à bien utiliser les colorants naturels dans divers domaines distinctifs.»

Les ateliers de teinture et d’impression naturelles ont suscité un intérêt croissant depuis le dernier BoND. Trois ateliers, la teinture à la pince, l’impression en bloc et le patchwork, ont fait salle comble pendant le week-end.

Tous les stagiaires ont adoré les ateliers, en particulier l’atelier de patchwork qui a réussi à combiner les travaux d’aiguille avec la palette de couleurs Qianlong (une série de couleurs reproduites selon les archives de la dynastie Qing, qui fait l’objet d’une exposition historique à la Galerie de conservation des textiles depuis le mois dernier).

Une styliste de cinéma et de télévision participante a montré son travail – un ornement à motifs de pièces de monnaie – et a fièrement commenté : «Notre équipe a participé aux trois ateliers et a obtenu un grand nombre d’informations sur les couleurs et les motifs anciens qui seront extrêmement utiles pour nos créations de drames en costumes.»

Le prochain BoND se tiendra à l’automne 2023, et les organisateurs s’attendent à ce qu’il y ait encore plus de participants canadiens et étrangers.