Premier pays touché par le coronavirus, la Chine a réussi à endiguer l’épidémie de coronavirus (Covid-19) sur son territoire. Une réussite due aux mesures draconiennes mises en place dans le pays durant plusieurs semaines.

Cliquez sur l’image pour accéder à notre Édition spéciale!

Le coronavirus ne circule quasiment plus dans leur pays. Avec seulement une dizaine de contaminations répertoriées par jour sur l’ensemble du territoire lors des derniers mois, la Chine en a terminé avec le virus.

D’ailleurs, la vie quotidienne a repris et l’activité bat son plein. Pour arriver à ce résultat, la Chine n’a pas lésiné sur les moyens et ont instauré des mesures draconiennes. Les nouvelles contaminations au Covid-19 sont détectées chez des voyageurs ayant séjourné à l’étranger.

De plus, toute personne qui entre sur le territoire chinois est placée en quarantaine directement, dans un hôtel désigné par le gouvernement. Le tout aux frais du voyageur, a expliqué à l’Agence France Presse, un homme d’affaires flamand.

Ce dernier a indiqué que « personne n’y échappe. Quiconque arrive à l’aéroport est pris en charge et emmené à l’hôtel. La nourriture est déposée devant la porte de la chambre et, via une application, la personne doit signaler sa température une fois par jour ».

La Chine teste également sa population en masse, dès qu’un cas de coronavirus apparaît. Des quartiers et des villes entières ont déjà été placés en quarantaine, pour quelques cas de Covid-19.

Lire aussi : La Chine dépiste la métropole entière de Qingdao

Lorsque les autorités mettent en quarantaine tous les habitants, ils sont confinés puis testés, et la plupart des commerces fermés directement. « En juillet, nous avons eu une épidémie dans une entreprise de transformation du poisson. Un homme avait infecté 60 personnes. Le quartier a immédiatement été mis en quarantaine et toute la ville testée », a expliqué l’homme d’affaire.

Ce dernier a indiqué qu’en « cinq jours, ils ont testé les six millions d’habitants. Cela s’est passé sur plusieurs places de la ville, où des échantillons de cinq personnes ont été rassemblés et testés. Si un échantillon était positif, les cinq étaient testés à nouveau, séparément. Avec 1,2 million d’échantillons, ils ont testé toute la ville ».

En plus des test massifs, une application mobile garde la trace des moindres déplacements des chinois. Chaque personne est obligée de scanner un QR code dans les magasins, les aéroports ou les restaurants où elle se rend, et pour prendre le taxi par exemple.

Les autorités peuvent ensuite prévenir facilement tous les cas contacts en cas d’éventuelle contamination d’un habitant. Ces mesures semblent drastiques, mais elles ont permis à la Chine d’endiguer la pandémie.