Alors la fête de la mi-automne et la fête nationale approchent à grands pas en Chine, la population va peut-être devoir reporter temporairement ses projets de voyage longue distance du fait de la résurgence du Covid-19 dans plusieurs villes.

Lors d’une conférence de presse, des responsables de la municipalité de Beijing ont indiqué qu’avec l’approche des vacances et l’augmentation continue des entrées et des retours, la capitale va appliquer une gestion plus stricte en matière de prévention et de contrôle épidémique.

L’objectif est d’enrayer la propagation du virus dans toute la Chine. Au-delà de Pékin, de nombreuses localités chinoises ont demandé à leurs habitants d’éviter ou de réduire les déplacements au cours des vacances.

Ainsi, la municipalité de Tianjin dans le nord de la Chine a demandé à ses habitants de ne pas quitter la ville dans un futur proche, sauf en cas de nécessité. Il a également été recommandé aux personnes arrivant à Tianjin depuis d’autres villes et provinces de Chine de ne pas participer à des rassemblements, ni de se rendre dans des endroits bondés pendant sept jours.

D’autres villes dans la province orientale chinoise de Shandong ont également publié des avertissements, appelant les habitants à passer leurs vacances sur place et les personnes originaires du Shandong, mais vivant en-dehors de la province à ne pas revenir pour le moment.

Les gouvernements de plusieurs villes et xian du Sichuan (sud-ouest), du Hunan (centre), du Heilongjiang (nord-est) et du Hebei (nord) ont émis des avis similaires.

Actuellement, 33 villes en Chine sont en « gestion statique » partielle ou entière du fait des résurgences du Covid-19, incluant 7 capitales provinciales et une municipalité. Plus de 65 millions d’habitants sont touchés par ces mesures.

En dépit de l’épidémie de Covid-19, les chinois sont pressés de voyager, fatigués des règles sanitaires très strictes et des confinements à répétition. Selon les données d’une plateforme de service de billetterie en ligne, au 30 août, les commandes de billets pour les vacances de la fête de la mi-automne avaient augmenté de 137% par rapport à la même période pour la fête des bateaux-dragons en juin. De même, les commandes de billets d’avion et de train ont été multipliées respectivement par près de 2 et 5.

Les experts avertissent que les voyages interprovinciaux pourraient apporter des risques additionnels à la situation épidémique actuelle. Selon un immunologue, cité par le CIIE, de nombreuses provinces populaires pour le tourisme ont enregistré des résurgences plus importantes au cours de la dernière vague, notamment Hainan dans le sud du pays, le Xizang et le Yunnan dans le sud-ouest, ou encore le Xinjiang dans le nord-ouest. «Cela est dû en partie aux nombreux voyages qui ont été réalisés au cours des vacances scolaires estivales», explique-t-il.