Le gouvernement a mit en place une nouvelle mesure à destination des producteurs de produits médicaux afin qu’ils obtiennent une autorisation d’exportation plus rapidement.

Cette mesure pourrait réduire les récents retards d’expédition des masques faciaux, des kits de test et d’autres équipements médicaux essentiels pour lutter contre le coronavirus aux États-Unis et dans d’autres pays, a rapporté le Wall Street Journal. .

Les fabricants de matériel médical en Chine qui respectent les normes nationales de leur acheteur étranger peuvent demander une approbation d’exportation via une association industrielle, ont déclaré dimanche les autorités chinoises.

Cela permettrait aux fabricants de contourner une règle antérieure qui exigeait des exportateurs qu’ils obtiennent une certification des autorités chinoises de réglementation des produits médicaux.

La politique, introduite le 31 mars pour renforcer le contrôle de la qualité des exportations chinoises de fournitures médicales, a entraîné un goulot d’étranglement important dans les articles, y compris les masques, les respirateurs, les blouses chirurgicales et les réactifs de test, essentiels pour les travailleurs médicaux du monde entier.

Les règles d’exportation de la Chine ne visaient pas à restreindre les exportations d’articles nécessaires pour lutter contre la pandémie, mais à aider à améliorer le contrôle de la qualité de ces produits, a déclaré Li Xingqian, directeur du ministère du Commerce.

Plus d’un milliard de masques ont été exportés le 24 avril, soit près de cinq fois le nombre de masques qui ont quitté le pays le 31 mars, a-t-il déclaré.