«La Chine continuera de promouvoir le développement rapide de la Zone de coopération de l’industrie des services modernes Shenzhen-Hong Kong de Qianhai et soutiendra l’innovation technologique par les entreprises privées», a déclaré chinois Han Zheng, vice-Premier ministre chinois Han Zheng lors de sa tournée d’inspection à Shenzhen, dans la province chinoise du Guangdong (sud).

zone de Qianhai

Au cours de l’inspection, Han Zheng a visité la bourse de Qianhai affiliée à la Bourse de Hong Kong pour en savoir plus sur les variétés de négociations et les tendances du marché, ainsi que pour promouvoir la construction de plateformes de négociation au comptant de matières premières.

Ce dernier a déclaré que Qianhai devrait renforcer la coopération entre Shenzhen et la Région administrative spéciale (RAS) de Hong Kong en utilisant les avantages du développement de l’industrie des services modernes de Hong Kong afin d’approfondir l’ouverture vers un nouveau sommet.

Présent au Tribunal populaire de la Zone de coopération Shenzhen-Qianhai, Han Zheng a souligné que la zone devrait accélérer l’alignement des règles et mécanismes juridiques avec la région de la Grande Baie Guangdong-Hong Kong-Macao et cultiver les talents professionnels, en particulier les jeunes talents.

En outre, Qianhai devrait construire des centres de services juridiques internationaux et des centres de règlement des différends commerciaux internationaux avec Hong Kong afin de fournir de solides garanties institutionnelles pour le développement de la région de la Grande Baie, a ajouté le vice-Premier ministre.

Lire aussi : Qianhai s’efforce de faciliter la coopération entre Shenzhen et Hong Kong

Cong Yi, professeur à l’Université des finances et de l’économie de Tianjin, a expliqué que «cette tournée d’inspection montrait que le gouvernement central chinois devrait accorder à Qianhai une plus grande autonomie politique avec un niveau d’ouverture plus élevé, ce qui conduira à un meilleur alignement avec les exigences inhérentes aux règles internationales».

Selon lui, «un tel environnement juridique conforme aux normes internationales ouvrira la voie à l’adhésion du pays à l’Accord de partenariat transpacifique global et progressif (PTPGP)».

Han Zheng a suggéré que le gouvernement pourrait optimiser davantage l’environnement des affaires de la zone de coopération conformément aux règles internationales et faciliter l’investissement et le commerce dans les zones pilotes de libre-échange.

Au cours de son inspection, Han Zheng a également visité certaines entreprises privées, dont Huawei et Mindary, basées à Shenzhen, pour examiner le fonctionnement de ces entreprises, notamment en matière d’innovation indépendante et de développement du marché.

Selon le vice-président, les entreprises privées chinoises ont prospéré et sont devenues pleines de vitalité et de vigueur depuis la politique de réforme et d’ouverture, ajoutant qu’elles étaient devenues une source importante d’innovation scientifique et technologique.

«La visite de Han Zheng montre que le gouvernement central continuera à aider les entreprises à atteindre l’autonomie dans certaines technologies et appareils clés, réalisant ainsi une innovation originale et indépendante face au contexte de guerre technologique acharnée entre la Chine et les États-Unis», ont affirmé des analystes.

Après un an d’interdiction d’accès aux principales fournitures de semi-conducteurs par les États-Unis, Huawei a intensifié ses propres efforts pour fabriquer des puces, et son ambition va bien au-delà des puces de 28 nanomètres.

Han Zheng a indiqué que la Chine va construire un écosystème pour la création, la protection et l’application des droits de propriété intellectuelle, alors qu’il effectuait une visite au Centre de protection de la propriété intellectuelle de Chine (Shenzhen).

Selon un rapport publié lundi par l’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle, la Chine se classe 12e dans l’Indice mondial de l’innovation de 2021, en hausse de deux places par rapport à 2020. Le rapport montre que le classement de la Chine a augmenté chaque année depuis 2013, avec une forte dynamique à la hausse.