Wu Qian, porte-parole du ministère de la défense nationale, a exhorté les autorités américaines à ne pas appliquer les clauses négatives relatives à la Chine dans la récente loi qui vient d’être signée.

Ce dernier a assuré que les forces armées s’opposent « fermement » à la signature de la Loi d’autorisation de la défense nationale pour l’exercice fiscal 2020, qui contient des clauses négatives concernant Taïwan, Hong Kong et le Xinjiang en Chine.

Lors d’une conférence de presse, Wu Qian a indiqué que « les clauses relatives à la Chine reflètent une mentalité de Guerre froide, qui ne fera qu’exacerber la concurrence entre la Chine et les Etats-Unis et dramatiser la prétendue menace militaire de la Chine ».

Selon lui, les clauses négatives constituent une ingérence manifeste dans les affaires intérieures de la Chine, sapant le développement des relations militaires sino-américaines et entamant la confiance mutuelle et la coopération bilatérale.

« Nous exhortons la partie américaine à abandonner sa mentalité de Guerre froide et sa logique d’hégémonie, à cesser de s’immiscer dans les affaires intérieures de la Chine, à ne pas appliquer les clauses négatives relatives à la Chine et à prendre des mesures concrètes pour protéger globalement les relations bilatérales et militaires », a assuré Wu Qian.

Le porte-parole a dénoncé la prétendue « menace militaire de la Chine » brandie à plusieurs reprises par certains hauts responsables de l’armée américaine et de la Maison Blanche.

« Ces accusations sans fondement sont en fait des critiques qui s’appliquent aux Etats-Unis », a indiqué Wu Qian, ajoutant que les Etats-Unis « ne sont pas en position de juger d’autres pays au regard de leurs dépenses militaires croissantes et de leurs mauvais records en matière de cyberespionnage, ainsi que d’autres questions militaires ».

Raisons pour lesquelles, il a appelé la partie américaine à revoir ses points de vue par rapport à la Chine, à la sécurité et au monde. « Nous espérons que la partie américaine gardera à l’esprit la vue d’ensemble, qu’elle corrigera ses erreurs et travaillera avec la partie chinoise vers le même objectif d’atteindre une situation de non-conflit, de non-confrontation, de respect mutuel et de coopération gagnant-gagnant », a conclut Wu Qian.