Sélectionner une page

Hong Kong,RÉGIONS SPÉCIALES

Les affrontements continuent à Hong Kong

Hong Kong a connu le 26 décembre pour le troisième jour consécutif, des affrontements entre la police et les manifestants pro-démocratie dans des centres commerciaux particulièrement fréquentés en période de fêtes.

Les contestataires se sont rassemblés dans différents « malls » (centres commerciaux) de la mégapole et ont scandé des slogans contre le gouvernement et la police. Dans un centre commercial du quartier de Tai Po (nord-est), la police antiémeutes a fait usage de gaz au poivre et de teinture bleue, destinée à signaler les dizaines de manifestants vêtus de noir présents.

Les forces de l’ordre ont aussi procédé à de nombreuses arrestations. Dans un communiqué de presse, publié le 26 décembre, le gouvernement a condamné les violences et les destructions.

« Cette violence sans précédent, cette destruction organisée sont devenues la norme », selon le communiqué. Depuis juin, Hong Kong vit sa pire crise politique depuis sa rétrocession à la Chine en 1997. La violence avait baissé d’intensité ces dernières semaines pour re reprendre de plus belle récemment.

Des appels ont été lancés sur internet à des actions coup de poing pendant la période de Noël et du Nouvel An, ciblant en particulier les quartiers où se trouvent des boutiques et grands magasins.

En prenant pour cible les centres commerciaux, le mouvement veut perturber l’économie et de faire ainsi pression sur le gouvernement chinois et le pouvoir exécutif local qui refusent toute concession.

D’ailleurs, le mouvement de contestation a eu un impact sur le tourisme et l’économie de la place financière, entrée en récession au troisième trimestre pour la première fois en dix ans, le PIB s’inscrivant en recul de 3,2%.

Le 24 décembre, de violents heurts ont eu lieu durant plusieurs heures entre des centaines de militants vêtus de noir aux forces de l’ordre dans un centre commercial de Tsim Sha Tsui, un des quartiers commerçants les plus animés de la ville. Le 25 décembre, des affrontements ont également éclaté dans des « malls » du quartier de Mong Kong.

La cheffe de l’exécutif hongkongais, Carrie Lam, a alors accusé « les émeutiers irresponsables et égoïstes » d’avoir gâché les festivités de Noël. En effet, à Hong Kong, une importante communauté chrétienne fête Noëlet, traditionnellement, les bars et autres commerces sont très animés à cette occasion.

Recevez la Newsletter

Coronavirus (2019-nCoV)

Suivez-moi sur Twitter

Confrontation Chine – Etats-Unis

Coopération Chine – Afrique

Essentiel de l’actu

Votre opinion compte!

Mers de Chine

Dossier explosif entre la Chine et ses voisins asiatiques




Dossier d’Histoire

Africa Wire

%d blogueurs aiment cette page :