L’Armée populaire de libération a publié sur les réseaux sociaux des images de son nouveau missile hypersonique, capable de percer le blindage d’une porte-avions américain.

Il s’agit du plus gros missile au monde lancé depuis un avion. L’armée de l’air chinoise a dévoilé son nouveau missile hypersonique baptisé CH-AS-X-13.

La Chine n’a pas détaillé les caractéristiques de son appareil. D’ailleurs, plusieurs analystes américains estiment qu’il servira notamment à couler des navires. Ce missile de 10m serait équipé de réacteurs similaires à ceux des fusées utilisées dans la mise en orbite de satellites.

Le missile pourra être propulsé à la limite de l’atmosphère avant de « planer » à haute vitesse jusqu’à sa cible. Par ailleurs, il transporterait des ogives confectionnées spécifiquement pour percer le blindage d’un porte-avions.

Le dévoilement d’une telle arme sur les réseaux sociaux chinois coïncide avec la montée des tensions entre la Chine et les Etats-Unis. D’ailleurs, le président chinois Xi Jinping a récemment décrit les forces américaines présentes en Asie comme des « envahisseurs impérialistes ».

Mi-octobre, lors de sa visite sur une base militaire dans la province du Guangdong, Xi Jinping a déclaré que les soldats devaient «concentrer leurs efforts sur la préparation à la guerre». Au cours d’une inspection du corps de fusiliers marins de la république de Chine, il a enjoint aux soldats de «maintenir un état d’alerte élevé».

Le nouveau missile massif, étiqueté CH-AS-X-13, a été signalé pour la première fois par Ankit Panda, chercheur principal Stanton au Programme de politique nucléaire, Carnegie Endowment for International Peace, en avril 2018.

Les analystes estiment que le missile CH-AS-X-13 peut être destiné à cibler les navires de guerre de grande valeur, en particulier les porte-avions. Le CH-AS-X-13 est un missile balistique anti-navire (ASBM).

Il semble pouvoir transporter un véhicule de glissement hypersonique (HGV). Cela peut lui donner une portée étendue et augmenter sa capacité de survie contre les défenses aériennes.

Le CH-AS-X-13 peut être étroitement lié au missile balistique anti-navire DF-21D basé au sol. L’analyse des images, diffusées sur les réseaux sociaux par les experts, suggère qu’il a des dimensions différentes et qu’il peut donc utiliser un moteur de fusée différent.

Le CH-AS-X-13 pourrait avoir une portée de plus de 1 500 km, ou davantage en raison du lancement aérien et d’un véhicule de glissement hypersonique.

Le CH-AS-X-13 est donc une menace au-delà de la première chaîne insulaire et de la mer de Chine méridionale. Il pourrait potentiellement atteindre des cibles dans la vaste étendue de l’océan Pacifique ou de l’océan Indien.