Par Siré SY – La seconde guerre mondiale qui était une guerre contre le fascisme, aura duré plus longtemps qu’en Asie (1937-1945) qu’en Occident et partout ailleurs. Et c’est de la Chine, avec l’invasion du Japon impérial, que va débuter la seconde guerre mondiale, à la suite de l’invasion de la partie orientale de la Chine par l’Armée impériale japonaise. C’est aussi de l’Asie, que se terminera la seconde guerre mondiale, avec la capitulation du Japon.

Victimes du massacre sur les rives du fleuve Yangzi Jiang au côté d’un soldat japonais

Ce qui va rendre possible la prise de la ville de Nankin par le Japon, sera le fait qu’au moment des attaques et de l’invasion japonaise, la Chine était déjà pleinement au coeur d’une guerre civile meurtrière et déstabilisante, qui opposait depuis dix années, le Kuomintang (le Parti au pouvoir, les Nationalistes) et les Communistes (le parti de l’opposition, les Révolutionnaires) pour le contrôle du pouvoir d’Etat. Face à l’extrême urgence de la présence de l’envahisseur, le Kuomintang et le Parti communiste chinois, vont signer une trêve et réaliser une alliance contre l’occupant.

À partir de 1941, la République de Chine s’aligne aux côtés des Alliés et la guerre sino-japonaise s’intégrera officiellement au théâtre extrême-oriental de la Seconde Guerre mondiale. La victoire en Asie contre les fascistes, constitue une importante partie de la victoire mondiale contre les fascistes.

En effet, la première guerre sino-japonaise ou sino-nippone (1er août 1894 – 17 avril 1895) oppose la Chine à l’Empire du Japon, à l’origine pour le contrôle de la Corée qui devient les deux Corées (Sud et Nord). La seconde guerre sino-japonaise est un conflit militaire qui dura de 1937 à 1945, et débuta à la suite de l’attaque japonaise.

A la fin de la guerre mondiale, les hostilités reprennent entre le Kuomintang et les Communistes. Une confrontation qui verra la victoire des Communistes sur les Nationalistes, avec la création-fondation de la République populaire de Chine en 1949.

La République Populaire de Chine, puissance économique et superpuissance militaire

La raison pour laquelle la Chine célèbre chaque 3 Septembre, c’est pour ne pas oublier l’importance de la paix et la stabilité dans le monde, à travers un ‘’Devoir de Mémoire’’. Les autorités chinoises, à commencer par le président Xi Jinping, jouent sur deux registres à travers leur ‘’Devoir de Mémoire’’: la mémoire littérale et la mémoire exemplaire.

La mémoire littérale, qui s’en tient à l’événement considéré comme indépassable, soumet en effet, le présent au passé. La mémoire exemplaire, qui replace l’événement particulier dans une catégorie générale, permet de se servir du passé dans le présent, à titre de comparaison et d’illustration.

Chaque 3 Septembre, est donc un devoir de mémoire du Peuple chinois qui, à l’instar des Peuples africains qui ont connu l’esclavage et la colonisation; du Peuple Juif qui a connu l’extermination ou de la Nation Rwandaise qui a connu le génocide, la République Populaire de Chine a connu, elle aussi, une domination et une longue et douloureuse Guerre de résistance contre l’agression japonaise (1937-1945).

Le modèle de développement à la chinoise: le modèle du  « Développement pacifique ».

La RPC a très tôt compris que dans le contexte de l’économie-monde, de la globalisation qui est à la fois totalité et morcellement, la puissance économique va de pair avec la superpuissance militaire. L’arme économique et l’arsenal militaire, vont de pair et sont intimement liés. Parce que les deux sont à la fois, dissuasifs et persuasifs. En même temps et sous le même rapport.

Depuis, la République Populaire de Chine se modernise et développe son armée pour atteindre certains objectifs. Le premier but consiste à dissuader des superpuissances de s’attaquer militairement à elle. Le second est de former une armée suffisamment forte pour pouvoir intervenir dans les États frontaliers en cas de besoin. Enfin, le troisième est de pouvoir lutter contre le séparatisme.

La Chine souhaite également avoir un arsenal plus puissant que les Etats-Unis. C’est un important moyen de pression sur l’Amérique, particulièrement dans le cadre de la question de Taïwan qui demeure une source de tensions. Parce Que soixante quinze ans après la victoire de la guerre contre le Japon, la République Populaire de Chine connaît un développement pacifique à la différence de l’Occident qui est dans le développement hégémonique.

La République Populaire de Chine va continuer à se développer d’une façon pacifique et ne tolérera pas tout ceux qui sabotent la volonté des Chinois de maintenir la paix et la stabilité. Surtout dans cette partie d’Asie.

Siré SY, Président du Think Tank Africa WorldWide Group
www.africaworldwidegroup.org