De notre stagiaire Manon KBidi – Xi Jinping, le président chinois et Kim Jong-un, le président de la République Populaire Démocratique de Chine (RPDC) et secrétaire général du Parti des travailleurs de Corée (PTC) ont échangé le11 juillet des messages de félicitations pour fêter les 60 ans du Traité d’amitié, de coopération et d’assistance mutuelle entre la Chine et la RPDC.

En 1959, dans le centre-ville de Pyongyang, au pied de la colline Moran, a été érigée la Tour de l’amitié Chine-RPDC, véritable symbole de l’amitié entre les deux pays. Le 11  juillet 1961, les deux pays ont signé ce traité d’amitié.

Kim Jong-un et Xi Jinping

Zhou Enlai, premier ministre de Mao Zedong et Kim Il-sung, les anciens dirigeants de Chine et de Corée du nord avaient pris la décision stratégique de signer ce traité pour consolider l’amitié que les deux peuples avaient forgée par le sang et promouvoir la coopération amicale bilatérale pour le long terme, a rapporté le quotidien nord-coréen Rodong Sinmun.

D’après l’agence de presse Xinhua, la Chine et la Corée du nord sont des voisins qui partagent des liens historiques forts. Après la fondation de la République populaire de Chine en 1949, la RPDC a été parmi les premiers pays à nouer avec elle des relations diplomatiques.

En effet, la Chine est le principal soutien économique et diplomatique de la Corée du Nord.  Leurs relations ont débuté pendant la guerre de Corée (1950-1953), quand Mao Zedong avait envoyé des millions de soldats combattre la force des Nations Unies emmenée par Washington.

Selon le South China Morning Post, Xi Jinping a mis l’accent sur la fraternité avec son voisin et sa volonté de faire progresser le développement économique.

Depuis 2018, Kim Jong-un et Xi Jinping se sont rencontrés cinq fois, afin de planifier le développement des relations entre les deux partis et les deux peuples et d’enrichir l’amitié Chine-RPDC.

En juin 2019, pour le 70e anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques bilatérales le président chinois Xi Jinping a effectué une visite d’Etat en RPDC. Cette visite a été d’une grande importance pour le développement des relations bilatérales, a confirmé le China Internet Information Center.

Au cours de ces dernières années, ils ont renforcé l’amitié fraternelle traditionnelle entre les deux partis. La Chine et la Corée du nord ont fait avancer le développement de leurs causes socialistes respectives, et ont sauvegardé la paix et la stabilité dans la région et dans le monde.

Xi Jinping a déclaré que « la Chine soutient fermement la RPDC pour développer son économie, améliorer les conditions de vie du peuple, et faire progresser vigoureusement sa cause de construction socialiste », selon l’agence de presse Xinhua.

Pour les 100 ans du Parti Communiste Chinois, Kim Jong-un avait félicité le PCC et avait fait part de son désir de renforcer les relations entre la Chine et la Corée du nord. De même, Wang Yi, le conseiller d’Etat et ministre chinois des Affaires étrangères, a également échangé des messages de félicitations avec Ri Son Gwon, chef de la diplomatie de la Corée du nord.

Wang Yi a indiqué dans son message  que « ce traité est la base politique et légale pour les relations bilatérales et porte une grande importance pour promouvoir la coopération amicale Chine-RPDC et sauvegarder la paix et la stabilité régionales »

En effet, Kim Jong-un et Xi Jinping se sont efforcés de consolider leur alliance après l’échec des discussions entre la Corée du Nord et les Etats-Unis sur le nucléaire. « En dépit de la complexité sans précédent de la situation internationale ces dernières années, la camaraderie pleine de confiance et l’amitié militante entre la RPDC et la Chine se renforcent chaque jour », a écrit  Kim Jong-un dans son message.

Il a ajouté qu’il faut « assurer la paix et la stabilité en Asie et dans le reste du monde au moment où les forces hostiles sont plus désespérées que jamais dans leurs actions d’obstruction ».

Selon Le Point magazine d’actualité hebdomadaire, face aux difficultés diplomatiques rencontrées sur la dénucléarisation et la dégradation des relations Pékin-Washington, ces échanges de messages démontrent aux États-Unis la qualité des liens entre les deux pays voisins. « C’est un mariage de convenance », a estimé Park Won-gon, professeur d’études nord-coréennes à l’université Ewha.

« Depuis la fin de la guerre de Corée, les deux alliés ont eu de nombreux désaccords, ils  ne se feront jamais vraiment confiance. Mais ils ont besoin l’un de l’autre face aux États-Unis », a-t-il affirmé à l’Agence France-Presse.

Cependant « plus ils seront proches, plus il sera compliqué de régler le dossier des armes nucléaires nord-coréennes.  Mais la vérité selon laquelle les peuples de la RPDC et de la Chine ont des liens inséparables demeure inchangée », a-t-il ajouté.

A travers ces soixante années d’histoire et d’amitié, beaucoup de choses ont changé. La Chine et la RPDC ont conjointement entretenu des relations amicales et coopératives. Elles se sont mutuellement soutenues et continuent à renforcer leurs relations.